top of page

Voyage de volontariat civil en Israël du B’nai B’rith France


Depuis le 7 octobre et ce samedi noir, le B’nai B’rith France multiplie les actions de solidarité et de soutien à Israël. C’est dans ce cadre que s’est déroulé le voyage de volontariat civil organisé avec le Keren Hayessod et Sarel du 31 décembre au 9 janvier. Ce voyage a réuni 50 personnes dont les deux tiers membres des loges B’nai B’rith à travers la France. Des personnes qui ne se connaissaient pas et qui en posant le pied en Israël sont devenus une famille, un groupe.

 

Grâce à Sarel, nous avons passé le réveillon du 31 dans l’avion et avons été accueillis par un car militaire en Israël. Direction la base militaire où pendant 4 jours nous avons plié et vérifié des centaines de pantalons, chemises, teeshirts, sacs de couchage qui avaient été triés, lavés, séchés. Dans chaque vêtement nous ajoutions un petit mot à l’attention des soldats. Nous mettions un peu de notre cœur et nous avions le sentiment que chaque vêtement sévirait à un de nos soldat de cœur. De la même manière nous avons empaqueté des médicaments pour constituer des sacs d’urgence. Le tout, vêtements, médicaments, sacs de couchage étaient mis en carton sous plastique et … départ pour Gaza.

 

Puis ce fut un Chabbat exceptionnel mené par notre Rabbin Michel Lieberman, membre de la loge Louis Kahn de Marseille.

 

Ensuite l’émotion fut à son comble avec la visite du mont Hertzl où nous avons vu les tombes encore fraiches de nos soldats. Dont celle du jeune Valentin de Montpellier. Au même moment un enterrement se déroulait. Nous avons rencontré une femme d’exception, la maman d’Avidan Tordjman, qui a perdu son fils et nous a parlé de trois miracles : avoir retrouvé le corps de son fils (d’autres ne savent pas encore), non mutilé et avoir pu l’enterrer. Puis nous avons rencontré des parents d’otages, un moment terrible. Tout comme la visite du festival nova qui, sur un large terrain, reconstitue le rassemblement du 7 octobre.

 

Au cours de la journée de volontariat agricole, nous avons arraché et épluché des poireaux, des oignons et cueilli des oranges le tout en chansons entonnées à plein poumons par les volontaires.

 

Nous avons quitté Israël le cœur lourd car le pays a besoin de nous. Il faut aller sur place encore et encore. Je voudrais remercier Ralph, Lisa, Jonathan, Lea, Loren et Myriam. Bravo pour votre aide et votre implication.

 

Lisette Hazan, présidente du B’nai B’rith régional Paris Ile de France













bottom of page