B'NAI B'RITH FRANCE
Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)
Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pourquoi il faut aller voter le 28 juin


Mercredi 24 Juin 2020



Le dimanche 28 juin aura lieu le deuxième tour des élections municipales.
 
Vous vous en souvenez tous, le premier tour s’est tenu dans une période de pré-confinement. La veille du scrutin, le Premier ministre avait annoncé la fermeture de tous les lieux publics non indispensables, quelques jours après que le président de la République ait annoncé la fermeture de tous les établissements scolaires. Le dimanche 15 mars, sans doute inquiets par la propagation du coronavirus et les messages contradictoires, 55,4 % des Français se sont abstenus de se déplacer, un record pour ce type d’élections.
 
Dans les villes où les maires et les conseils municipaux n’ont pas été élus au premier tour, le B’nai B’rith France vous appelle à faire votre devoir citoyen le 28 juin en respectant bien entendu les gestes barrière car il ne faut pas tomber dans une fausse euphorie et croire que la pandémie a disparu.
 
Parmi tous les élus, le maire est celui qui est le plus populaire auprès des Français. Par son action sur le terrain, par ses réalisations et par sa proximité, il est perçu comme contribuant concrètement au quotidien de ses administrés. Sauf s’il a démérité, la prime au sortant joue souvent.
 
Le BBF appelle traditionnellement à ne pas apporter ses voix à des représentants des partis extrémistes et à ceux qui se seraient tentés de faire alliance avec eux.
 
Le système électoral permet en effet la fusion de listes au deuxième tour. Il ne peut pas être question, par ce jeu d’alliances, de cautionner des ennemis des valeurs républicaines, des personnes qui ont fait preuve de silence ou de tiédeur dans la condamnation d’actes antisémites et des candidats hostiles à Israël.
 
Ce sont tous ces critères qu’il faut considérer avant d’aller voter.
 
Les derniers événements laissent à penser que le monde d’après, s’il existe, risque d’être pire que celui d’hier.
 
Nous ne sommes pas à l’abri d’un période de troubles de l’ordre républicain, une longue séquence qui va être marquée par une série d’élections ininterrompues jusqu’à la présidentielle de 2022.
 
Le BBF, vous le savez, continuera à prendre ses responsabilités, à agir et à le faire savoir.
 
A vous aussi, le 28 juin d’apporter votre pierre à la consolidation des institutions républicaines en allant voter. En toute conscience des enjeux.
 
Philippe Meyer
Président du BBF
Haïm Musicant
Vice-président du BBF
Président de la Commission nationale politique, médias et communication
 








Lu 428 fois


Notre Histoire | Nous connaître | Nous rejoindre | Communiqués | Editoriaux | INTRANET