B'NAI B'RITH FRANCE
Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)
Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Mot du Président du B'nai B'rith France


Jeudi 29 Novembre 2018

La résistance juive : leçons de l’histoire pour construire notre avenir



Le Mot du Président du B'nai B'rith France
Cet édito a été publié dans le numéro d'Actualité Juive du 29 novembre 2018

 
La fête de Hanoucca que nous allons célébrer symbolise la résistance spirituelle du judaïsme sur l’assimilation grecque. Thème central de l’histoire du Peuple juif, la résistance est une caractéristique majeure du judaïsme, un facteur constitutif de l’être juif et de sa construction.
 
Il y a eu les Maccabées, Bar Kohba et Massada. Il y a eu l’affaire Dreyfuss. Il y a eu la seconde guerre mondiale et la Shoah, où malgré l’enfer, la résistance des juifs a été grande, que ce soit dans les armées, les réseaux, les Ghettos de Varsovie ou de Vilnius, et les camps. Et plus récemment, il y a Israël qui, entouré de ses ennemis, résiste depuis 70 ans pour exister.
 
La résistance juive a pris différentes formes, physique, morale, et intellectuelle. Le savoir, le Livre, la transmission sont des actes de résistance. En se projetant vers un demain que l’on construit au quotidien, on résiste aux obscurantistes qui prospèrent sur l’ignorance et la peur. Résister c’est avoir confiance dans l’avenir, c’est l’espérance de jours meilleurs, c’est la foi dans une force qui nous transcende. L’espoir est indissociable de la résistance. Il en est la forme absolue.
 
Cette volonté du Peuple juif de dire non à la haine, de défendre nos valeurs pour les mettre au service du monde, de garder notre destin entre nos mains, nous a toujours permis de survivre aux pires penchants de l’homme. Aujourd’hui, face à la montée d’un antisémitisme qui se répend et qui, à nouveau, tue des juifs parce que juifs, cette notion de résistance raisonne tout particulièrement. 
 
Résister en tant que juif en 2018, c’est lutter contre ce retour de la bête immonde qui s’est réveillée, en alertant, en répliquant, et en mobilisant toute la société dans ce combat. 

Résister en tant que juif en 2018, c’est défendre comme citoyen les valeurs de liberté, de démocratie, de fraternité, et d’humanisme que chaque juif porte en lui, qui fondent notre société et que certains cherchent à détruire. 

Résister en tant que juif en 2018, c’est défendre Israël, son image, son existence, contre la délégitimation et les attaques de tous ceux qui n’acceptent pas que le Peuple juif puisse avoir sa Terre, et qui à travers leur rejet de Sion, expriment en fait leur rejet des juifs. 

Résister en tant que juif en 2018, c’est continuer à construire et à développer notre vie juive. Porter avec fierté notre judaïsme, notre histoire, notre culture, nos valeurs, constitue la meilleure des réponses à apporter en ces temps troublés à tous ceux qui souhaiteraient tant les voir effacés.  
 
La résistance est l’une de nos valeurs cardinales. Continuons à la faire vivre, à l’adapter au monde qui nous entoure, à la transmettre à nos enfants. Jamais nos ennemis n’ont réussi à éliminer le Peuple Juif, son héritage et ses enseignements. Ils ne réussiront pas davantage aujourd’hui. Résister, c’est rester fidèle à notre passé, pour toujours construire notre avenir.

Philippe Meyer
Président du B'nai B'rith France









Lu 1493 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 26 Janvier 2018 - 10:57 Nous vivrons, parce qu’eux ne vivent plus

Notre Histoire | Nous connaître | Nous rejoindre | Communiqués | Editoriaux | INTRANET