B'NAI B'RITH FRANCE
Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)
Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le B’nai B’rith France Présent pour commémorer la Journée A la Mémoire des Crimes Racistes et Antisémites de l’Etat Français et d’Hommage aux « Justes » de France


Lundi 23 Juillet 2012

Vous avez été très nombreux partout en France à vous mobiliser pour cette journée de mémoire de la shoah essentielle pour l’enseignement et la transmission de l’Histoire



MERCI AUX SŒURS et FRERES DU B’NAI B’RITH France

Vous avez été très nombreux partout en France à vous mobiliser pour cette journée de mémoire de la shoah essentielle pour l’enseignement et la transmission de l’Histoire

Dimanche 22 Juillet



Le B’nai B’rith France
Présent pour  Commémorer la Journée
A la Mémoire des Crimes Racistes et Antisémites de l’Etat Français et d’Hommage aux « Justes » de France
 
PARIS
Cérémonie du 70ème anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv


Il y a 70 ans, le 16 juillet 1942, débutait à Paris, sous le nom de code de « vent printanier », la plus grande rafle de Juifs en France sous l’occupation nazie. Elle avait été planifiée de longue date et plus précisément lors de la conférence de Wansee du 20 janvier 1942 qui décréta et organisa la « Solution finale  A Paris, où Eichmann était venu négocier avec la police française, cette dernière avait accepté de « collaborer » et « commander » 50 autobus pour les journées des 16 et 17 juillet. Ce fut l’œuvre de 450 policiers et gendarmes français, qui, sous l’autorité de leurs chefs et du régime de Vichy, répondaient aux exigences des nazis.
Ce sont 13.152 hommes, femmes et enfants juifs qui furent arrêtés, dont 8.160 enfermées au Vélodrome d’Hiver, dans le 15e arrondissement de Paris. Retenus dans des conditions inhumaines, pendant quatre jours, 1.129 hommes, 2.916 femmes et 4.115 enfants furent entassés sur les gradins de ce stade  ava nt d’être emmenés dans les camps de Beaune-la Rolande et Pithiviers (Loiret)
NICE
Cérémonie sur le QUAI N°1 en témoignage des déportations de juifs de la région
Du 31 août 1942 au 31 juillet 1944, 3500 juifs dont 320 enfants raflés dans les Alpes-Maritimes, les Basses-Alpes, la principauté de Monaco ont été envoyés à Auschwitz via Drancy.
Moins de 3 % d’entre eux ont survécu


LYON
Cérémonie A la Mémoire des Crimes Racistes et Antisémites de l’Etat Français et d’Hommage aux « Justes » de France
Rassemblement  dans la cour du Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation dans le 7e arrondissement de Lyon
Cérémonie à la Maison d'Izieu est l’un des trois lieux de la mémoire nationale créés par le décret présidentiel du 3 février 1993.
Les trois stèles nationales sont érigées sur l’ancien camp d’internement de Gurs, à la Maison d’Izieu et à l’emplacement du Vel d’Hiv à Paris.
Celle d’Izieu porte l’inscription :
« Ici la Gestapo arrêta et déporta 44 enfants et 7 adultes parce que nés juifs, 50 furent exterminés à Auschwitz et Reval. La République en hommage aux victimes des persécutions racistes et antisémites et des crimes contre l’humanité commis avec la complicité du gouvernement de Vichy dit « gouvernement de l’État français » (1940- 1944). N’oublions jamais.»
 
STRASBOURG
Cérémonie A la Mémoire des Crimes Racistes et Antisémites de l’Etat Français et d’Hommage aux « Justes » de France
Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a, ce dimanche à 17 h, inauguré l’allée des Justes de Strasbourg, sur l’emplacement de l’ancienne synagogue



GRENOBLE
Cérémonie A la Mémoire des Crimes Racistes et Antisémites de l’Etat Français et d’Hommage aux « Justes » de France
Cérémonie grenobloise de la Journée du souvenir des victimes des actes racistes et antisémites commis par l'Etat français et des Justes de France, 70 ans après la rafle du Vel d'Hiv a Paris



METZ
Cérémonie A la Mémoire des Crimes Racistes et Antisémites de l’Etat Français et d’Hommage aux « Justes » de France
Discours du Grand Rabbin Fiszon avec évocation de l'inquiétude des juifs de France concernant le développement de  l'antisémitisme
 
AIX EN PROVENCE
Cérémonie A la Mémoire des Crimes Racistes et Antisémites de l’Etat Français et d’Hommage aux « Justes » de France
Cérémonie au Camp des Milles près d'Aix-en-Provence où furent internées de 1939 à 1942 plus de 10.000 personnes
Une particularité des Milles: sa vingtaine de "Justes parmi les Nations", très actifs et honorés par le Mémorial de Yad Vashem à Jérusalem
 
AVIGNON
Cérémonie A la Mémoire des Crimes Racistes et Antisémites de l’Etat Français et d’Hommage aux « Justes » de France
Cérémonie Jardin des Doms
 
MONTPELLIER
Cérémonie A la Mémoire des Crimes Racistes et Antisémites de l’Etat Français et d’Hommage aux « Justes » de France
Cérémonie officielle et lecture des noms des Justes de l'Hérault
 
MARSEILLE
Cérémonie A la Mémoire des Crimes Racistes et Antisémites de l’Etat Français et d’Hommage aux « Justes » de France
Cérémonie officielle au Carré 8-Monument des Déportés- Cimetière Saint Pierre











Lu 686 fois


Solidarité | Droits de l'Homme | Culture | Jeunesse | Fondation Bnai Brith | Israël | Activités locales | Politique | Judaïsme | Communauté