B'NAI B'RITH FRANCE
Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)
Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Mémoire au coeur de la Loge B'nai B'rith de Grenoble


Mercredi 10 Décembre 2014

Au cours de ces dernières années, la loge B'nai B'rith de Grenoble a effectué un lourd travail sur la mémoire. Ainsi il a été organisé en 2008 le défilement de la liste des noms des déportés sur une table écran au Musée de la Résistance et de la Déportation ainsi qu'un espace réservé aux enfant déportés de la région.



La Mémoire au coeur de la Loge B'nai B'rith de Grenoble
Tous les deux ans la loge organise une commémoration en présence des autorités Civiles militaires et religieuses. A cette occasion, la loge remet le prix de la mémoire.
La prochaine commémoration se déroulera le 22 mars 2015.
Du 31 mars au 12 avril 2008, le B’nai B'rith Grenoble, s’appuyant sur les objectifs que sont la défense des Droits de l’Homme, le travail de mémoire, et le développement de la culture et des arts, a organisé une quinzaine de très grande qualité relative aux travaux sur l’antisémitisme.
Citons également le dévoilement, le 13 juin 2010 après 8 ans de nombres démarches en partenariat avec les amitiés judéo chrétienne, de la plaque commémorative mentionnant le Docteur Armand Rosenthal fusillé le 27 juillet 1944 à la Grotte de la Luire dans le Vercors.
Ou encore la mise en lumière de la rafle de la Terrasse - Isère (inauguration 8 mai 2012). Depuis septembre 2014, la plaque commémorative est apposée à l'entrée de l'école élémentaire. Lors de chaque commémoration, des bougies sont allumés par les écoliers de l'école élémentaire de la Terrasse en mémoire de ces enfants et adultes raflés.
Voici quelques lignes rédigées par un membre de la loge :
"Soulignons le travail remarquable et original mené à Grenoble. Le 5 mars 1944, 2 adultes juifs de 39 et 36 ans, et 4 enfants juifs de 20 ans à 2 ans et demi furent arrêtés par la Gestapo à La Terrasse, petite commune proche de Grenoble, déportés à Drancy et assassinés à Auschwitz. A l’initiative et avec toute l’implication de Ada Sadoun et de la loge Mordechaï de Grenoble, le Maire de La Terrasse Mr Philippe Volpi et son équipe et le Directeur de l’école élémentaire Mr Serge Merendet, ont inscrit dans le cadre de leur projet pédagogique annuel la mise en œuvre par les enfants de l’école d’une œuvre d’art commémorative dont la réalisation a été confiée à Corinne Chaussabel, artiste sculpteur mosaïste. Allez à La Terrasse admirer aujourd’hui cette mosaïque exceptionnelle, impressionnante par ses dimensions et sa force. Vous serez émus par cette mémoire toujours vivante au milieu des enfants de l’école en récréation. "








Lu 159 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 28 Mars 2017 - 18:36 Communiqué du B’nai B’rith France

A propos du BBF | Les loges du Bnai Brith france | Le Bnai Brith dans le Monde | Le BB France en action | Les Dossiers du BBF | Revue de Presse