B'NAI B'RITH FRANCE
Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)
Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Editorial du président du BBF


Jeudi 15 Avril 2021

« Tu choisiras la vie », la force inaliénable d’Israël depuis 73 ans



Cette 73ème année de l’Etat d’Israël qui vient de s’achever a été, on le sait, parmi les plus difficiles de sa jeune existence, mais aussi l’une des plus importantes.

A l’instar de toute la planète, le vent de la pandémie de la Covid19 a soufflé fort. Les tragédies humaines, économiques, sociales ont frappé le pays jusque dans sa chair. Mais à l’image de la tradition Juive, et surtout de la vitalité exceptionnelle du pays depuis 1948, le miel a succédé au sel, et la politique vaccinale sans faille menée en quelques mois, laissant entrevoir une sortie de crise prochaine, a servi d’exemple dans le monde entier. La vie en Israël reprend d’ores et déjà des couleurs de la normalité bien avant partout ailleurs. Les rues de Jérusalem, de Tel Aviv ou de Haïfa arborent à nouveau les sourires, les terrasses, la vie.  

Dans le même temps, cette tempête sanitaire effroyable n’a pas suffi à stopper les efforts menés sans faiblir pour l’avancée vers la paix. Entre confinements, peurs et recherche de vaccins, Israël a signé des accords de normalisation avec de nombreux Etats arabes, qui auraient été inenvisageables il y encore quelques années. Un pas de géant vers la paix dans la région qui a profondément et durablement transformé la donne géopolitique mondiale et aux effets historiques sans pareil. Ses ennemis les plus proches, armés par l’Iran et un régime terroriste n’ayant comme seule raison d’être la destruction ouvertement réclamée d’Israël, n’y pourront rien. La Cour pénale internationale de La Haye, et sa Procureure partiale aux faits d’armes passés bien éloignés de considérations humanitaires, n’y pourront rien. Les porteurs de haine de tous bords, chez nous et ailleurs, voyant dans leur antisionisme primaire la façon la plus abjecte pour exprimer leur antisémitisme viscéral, n’y pourront rien. Après 73 ans d’attaques de toutes parts, de remise en cause de son existence, de terrorisme aveugle contre ses civils, de stigmatisation internationale, Israël veut la paix, Israël fait vivre l’espoir de la paix, Israël avance vers la paix avec tous ceux qui la souhaitent réellement.
 
« Tu choisiras la vie » (Deutéronome 30 :19). Dans un monde affaibli, anxiogène, et à l’avenir si incertain après une année aussi tragique, ce principe fondamental du Judaïsme est plus que jamais porté haut et fort par Israël et ses habitants pour éclairer l’espoir à travers le monde. La vie humaine bien sûr, qui en cette année de crise sanitaire comme c’est le cas depuis 73 ans a toujours, envers et contre tout, été placée par Israël au-dessus de tout. La vie du pays, de la région et du monde, porteuse d’espoir et d’avenir, qui a toujours été au cœur de la politique intérieure et extérieure d’un pays et d’un peuple qui connaissent mieux que quiconque le prix à payer du chaos et de la haine.
 
Depuis la proclamation de la fondation de l’Etat lue par David Ben Gourion le 14 mai 1948, Israël choisit jour après jour la vie. C’est par la force de ce message universel, de cette raison d’être historique, culturelle et cultuelle, qu’Israël a pu se construire, se défendre, résister, prospérer, pour passer d’un désert aride à la Start up nation, de la culture des oranges aux succès scientifiques les plus avancés de la planète, de l’isolement du paria à la reconnaissance mondiale, des tragédies de l’histoire à la foi dans l’avenir.  

Lehaïm ! A la vie !
Bon anniversaire et bel avenir à l’Etat d’Israël !
 
Philippe Meyer
Président du B'nai B'rith France








Lu 138 fois


Notre Histoire | Nous connaître | Nous rejoindre | Communiqués | Editoriaux | INTRANET