B'NAI B'RITH FRANCE
Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)
Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Compte Rendu de notre délégation B’nai B’rith présente à la session du Conseil Exécutif de l’UNESCO des 16 & 17 Octobre


Lundi 22 Octobre 2012

Cette cession était particulièrement importante car cinq thèmes liés à Israël étaient dans l’Agenda Les projets de ces décisions ont été proposés par cinq membres arabes du Bureau (Algérie, Egypte, Arabie Saoudite, Tunisie et les Emirats Arabes Unis).



Compte Rendu de notre délégation B’nai B’rith présente à la session du Conseil Exécutif de l’UNESCO des 16 & 17 Octobre
Le B’nai B’rith dispose d’une représentation permanente à l’UNESCO, lors de la réunion qui s’est tenue à Paris les 16 et 17 octobre ce sont nos Frères Witold Zyss et Stephane Teiicher, qui ont représenté le B’nai B’rith
Ils ont assisté aux débats de la dernière session du Conseil Exécutif de l’UNESCO
 
Cette cession était particulièrement importante car cinq thèmes liés à Israël étaient dans l’Agenda :
 
  • Montée vers la porte des Maghrébins dans la vieille ville de Jérusalem (il ne s'agit pas d''un thème en tant que tel, mais cette question est reprise dans le rapport du Directeur Général relatif au suivi des décisions et des résolutions) ;
  • Thème 13 : Jérusalem
  • Thème 14 : « les deux sites palestiniens du sanctuaire dœbraham et du caveau des patriarches à Hébron (Al-Khalil), la Mosquée Bilal Ibn Rabah/la tombe de Rachel à Bethlehem
  • Thème 38 : Institutions éducatives et culturelles dans les territoires arabes occupés
  • Thème 39 : Reconstruction et développement de Gaza.
 
Les projets de ces décisions ont été proposés par cinq membres arabes du Bureau (Algérie, Egypte, Arabie Saoudite, Tunisie et les Emirats Arabes Unis).
Le sixième membre, la Syrie, a également sponsorisé le thème n° 38 relatif au Golan.
 
Ces projets ont été considérés inacceptables par Israël et toutes les tentatives visant à se mettre dIJccord sur les projets en question ont échoué.
Lœrabie Saoudite, a insisté sur le fait que, faute de pouvoir parvenir à un accord, il appartenait au Bureau dŀxprimer une position claire et de condamner lIJction des autorités israéliennes.
Lœrabie Saoudite a proposé que ces projets soient soumis à un vote par voix, sans discussion préalable.
 
Les Etats-Unis se sont prononcés en faveur dŧn vote par appel nominal, tout en réservant leur droit dŀxprimer leur point de vue après le vote.
 
Ensuite, est apparu ce que ln peut tout simplement appeler un « coup de théâtre », en effet la Russie a proposé de reporter le débat sur ces décisions à la prochaine réunion du Bureau prévu en avril 2013
La Russie a invoqué qu˝l sIJgissait de sujets complexes et difficiles, sur lesquels le Bureau ne disposait que de peu d˝nformations, ce qui ne permettrait pas une véritable discussion éclairée.
La Russie considérant comme nécessaire de faire évaluer la situation par des experts indépendants.
Une mission devrait de ce fait être envoyée, constituée des ICOMOS et ICCROM (les organes de conseil de la Convention pour la protection du patrimoine mondial culturel et naturel), ainsi que du secrétariat de l╒NESCO.
La mission devrait être suivie dŧn examen des thèmes, dans le cadre dŧne réunion informelle du Bureau, au cours de laquelle les parties concernées et les experts pourraient être entendus, afin que le Bureau soit en mesure dŀxaminer ces thèmes lors de la prochaine session dIJvril 2013.
 
Les résultats des votes se sont révélés encore plus surprenants que la proposition : ont en effet été dénombrés 27 votes en faveur de lIJjournement, 24 contre et 3 absentions.
Ce résultat a été contesté par lgypte, encouragée par lœfrique du Sud, qui invoquait une trop grande confusion ainsi que le fait que certains membres nIJvaient pas pris la mesure de la portée du vote.
 
Suite à une discussion procédurale, la Commission a décidé de procéder à un second vote, cette fois par appel nominal.
Le résultat a alors été de 28 en faveur de lIJjournement, 23 contre et 4 absentions, avec 3 membres absents.
 
Il convient de noter que la France a été le seul pays européen à voter contre l'ajournement.
La Chine a voté pour, tout en rappelant quŀlle appuyait les aspirations du peuple palestinien et quŀlle avait voté pour lIJdmission de la Palestine comme membre de l╒NESCO.
 
Le résultat des votes :
 
Les pays suivants ont voté en faveur de l'ajournement des débats :
Autriche, Biélorussie, Belgique, Brésil, Chine, République Tchèque, Danemark, La Grenade, Haïti, Japon, Kazakhstan, Kenya, Mexique, Monaco, Monténégro, République de Corée, Fédération de Russie, Royaume-Uni, Etats-Unis, Ouzbékistan, Venezuela, République de Bolivie.
 
Les pays suivants ont voté contre :
Afghanistan, Algérie, Bangladesh, Burkina Faso, Congo, Cuba, Djibouti, Egypte, Equateur, France, Gambie, Ghana, Inde, Indonésie, Mali, Namibie, Pakistan, Niger, Pérou, Arabie Saoudite, Tunisie, Emirats arabes unis, Zimbaoué.
 
Les pays suivants se sont abstenus :
Angola, Gabon, Thaïlande, Viêt-Nam.
 
Membres absents :
Barbade, Ethiopie, Papouasie Nouvelle Guinée.
 









Lu 518 fois


Solidarité | Droits de l'Homme | Culture | Jeunesse | Fondation Bnai Brith | Israël | Activités locales | Politique | Judaïsme | Communauté