B'NAI B'RITH FRANCE
Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)
Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Voyage du B'nai B’rith Ile de France en Israël du 15 au 22 mai 2011


Mardi 18 Octobre 2011

Découvrir un pays aux yeux de tous c'est le voir, le sentir et l'entendre.

Et c'est cette volonté qui a animé la quarantaine de participants au voyage organisé par La Commission Israël du B'nai B'rith Ile de France en Israël du 15 au 22 mai 2011 afin de faire découvrir Israël autrement à nos amis non juifs.



Israël vu du ciel
Israël vu du ciel
Voyage du B'nai B’rith Ile de France  en Israël du 15 au 22 mai 2011
 
 Découvrir un pays aux yeux de tous c'est le voir, le sentir et l'entendre.
 
Et c'est cette volonté qui a animé la quarantaine de participants au voyage organisé par La Commission Israël du B'nai B'rith Ile de France en Israël du 15 au 22 mai 2011 afin de faire découvrir Israël autrement à nos amis non juifs.
 
Ils ne connaissaient Israël qu'à travers les médias et leurs opinions étaient constituées de clichés manichéistes. Motivés à se faire une opinion par eux mêmes sur le terrain, ils redoutaient néanmoins de visiter "un  pays  en guerre " pensait-ils, avec " une présence militaire forte, un manque de liberté, une expression limitée et une cohabitation des différentes populations très difficile ".On constate, s'il en était besoin, l'impact négatif de certains médias et des nouvelles technologies. Mais être accompagnés de leurs amis leur a permis de franchir le pas et de se retrouver en Israël.
 
Parmi les temps forts qui ont impacté ce voyage la visite de la Cour Suprême, a marqué les esprits. Constater, au grand étonnement de tous, que n'importe quel citoyen israélien peut s'adresser à ce sommet du système judiciaire israélien, qu'une loi votée par le parlement peut-être invalidée par la Cour et surtout qu'un arabe israélien siège parmi ses 12 juges, les a fortement impressionnés par cette liberté d'expression faisant à leur yeux d'Israël un exemple vivant de démocratie.
"Ce voyage a dépassé mes espérances, indiscutablement il nous a permis de nous débarrasser de certains clichés".
 
Un grand étonnement quand à la mixité des populations qui se côtoient, sans que l'on ressente de tension surtout à Jérusalem, Haïfa où la diversité est palpable, religieux laïques, arabes musulmans, chrétiens, druzes … On y parle toutes les langues du monde. Les panneaux de signalisation sont en trois ou quatre langues, dont l’arabe.  "Née à la fin des années 50 et avec mes préjugés liés à ma formation post 68  je suis venue pour me faire une idée plus objective et je n'ai pas été déçue; j'ai donc vu Israël autrement, de l'intérieur. J'ai vu les communautés religieuses se côtoyer et exercer leur culte librement."
 
A une image d'un Israël monolithique s'est peu à peu substitué un pays constitué d'un patchwork de croyances qui coexistent.
 
 
Le Technion: dans un lieu magique, des jardins luxuriants, des hommes et des femmes qui sont à la pointe de la recherche pour améliorer le sort de chacun d'entre nous, dans des domaines aussi variés que la santé, la biodiversité les énergies renouvelables. Un grand intérêt des participants, passionnés par la science et l'innovation, enchantés de pouvoir questionner les chercheurs dans leur laboratoire sur leurs travaux, cancer, nanosciences, maladies neuro-végétatives….et captivés par les réponses. "Le Technion est l'image de cette nation jeune avec, malgré tous ses problèmes, une créativité et une inventivité exceptionnelle. Nous avons apprécié la richesse de la diversité des étudiants puisque les étudiants représentent 35 pays du monde!!"
 
La rencontre avec le Golan a été, pour tous un choc. Choc dû à la constatation in-situ de la position stratégique de ce territoire et à la vulnérabilité d'Israël;  Ceux qui  sont montés sur les hauteurs du Golan comprendront aisément la stupéfaction et la prise de conscience de nos amis. "Le programme, en nous faisant aborder chaque jour d'autres domaines du pays, nous l'ont rendu très attachant. Nous avons alors compris la méconnaissance que nous en avions."
 
Au dire de tous les rencontres avec des acteurs de la société israélienne ont été prépondérantes, marquantes, émouvantes en particulier avec le Père Olivier de l'abbaye d'Abu-Gosh ou Denis Charbit géopolitologue.
 
La rencontre avec les acteurs de la société israélienne permet d'approcher la réalité d'un pays toujours en mouvement et de mieux appréhender les problématiques. Aussi bien les rencontres interreligieuses que politiques ou journalistiques."
 
Pour nous membres de la commission Israël du BB IdF et accompagnateurs la magie qui se dégage de cette expérience est encore présente dans nos esprits, la rencontre avec l'autre, un autre différent, l'écoute, l'échange et au final une compréhension différente des réalités de ce pays et des problématique du pays nous engagent à continuer et à réitérer cette action.
"Sujets variés et de grandes qualités; conférences denses; intervenants stimulants; je quitte ce pays avec le sentiment  que ce qui se passera en Israël et au Moyen-Orient nous concerne; je comprends mieux le point de vue israélien, et sans épouser toutes ses revendications, je suis plus apte à accorder le bénéfice du doute  à la politique israélienne vis-à-vis de ses voisins.
 
Un grand merci à David Moati notre guide qui par sa culture, sa disponibilité son écoute a permis un dialogue riche et constructif et à notre agent de voyage partirenisrael.com  sans qui ce voyage n'aurait pas été aussi agréable.
 
Une réussite pour Israël une réussite pour le B'nai B'rith.
 
Véronique Hauptschein pour la Commission Israel
 
nb: les textes en italiques reflètent les témoignages des participants.
 









Lu 807 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 10 Décembre 2014 - 22:44 7ème voyage à la découverte d'Israël

Solidarité | Droits de l'Homme | Culture | Jeunesse | Fondation Bnai Brith | Israël | Activités locales | Politique | Judaïsme | Communauté