B'NAI B'RITH FRANCE

Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)

Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Serge Dahan, Président du B’nai B’rith France rencontre S.E. Monsieur Tomasz Orlowski, Ambassadeur de Pologne en France


Samedi 12 Octobre 2013



Serge Dahan, Président du B’nai B’rith France rencontre S.E. Monsieur Tomasz Orlowski, Ambassadeur de Pologne en France
Serge Dahan, Président du B’nai B’rith France, accompagné de Monsieur Witold Zyss ont été reçus longuement par S.E. l’Ambassadeur de Pologne en France, Monsieur Tomasz Orlowski.
Cette réunion s'est tenue à l'invitation de l'Ambassadeur, suite à une lettre qui lui était adressée par Serge Dahan au nom du BBF concernant le rejet par la Diète, parlement polonais, du projet de loi autorisant l’abattage rituel préparé par le gouvernement polonais
 
Ce vote du Parlement Polonais d’interdire l’abattage rituel en Pologne est l’application d’une directive de l'Union européenne sur la protection des animaux.
 
S.E. Monsieur l’Ambassadeur nous a rappelé que la Cour constitutionnelle polonaise avait été saisie fin août arguant du fait que l’interdiction de l’abattage rituel était en conflit avec les droits des communautés religieuses, définis dans la Constitution qui garantit « aux communautés ethniques la liberté de conserver et de développer ses coutumes et ses traditions»
 
La décision des juges de la Cour constitutionnelle Polonaise devrait être communiquée dans les prochains mois.
 
S.E. Monsieur l’Ambassadeur nous a rappelés les bonnes relations entretenues entre le gouvernement polonais et les représentants de la communauté juive et a tenu à préciser que la décision du Parlement d’appliquer la directive européenne ne relève en rien de l’expression de sentiments antisémites.
 
Serge Dahan et Witold Zyss ont rappelé que la loi religieuse juive prescrit de réaliser l’abattage rituel dans le respect des animaux et en leur évitant de souffrir, que l'abattage rituel est un droit fondamental attaché la liberté de culte que les communautés juives ne peuvent pas abandonner.
 
Serge Dahan et Witold Zyss ont également mentionné que la Pologne occupe une place particulière dans la mémoire juive en raison de la tragédie de la seconde guerre mondiale et aussi en souvenir de près de mille ans de présence juive en Pologne.
 
S.E. Monsieur l’Ambassadeur invite à visiter le Musée de l'histoire des juifs polonais construit sur le site symbolique du ghetto de Varsovie. Le Musée a officiellement ouvert ses portes au public en avril 2013 pour le 70e anniversaire de l’insurrection du ghetto de Varsovie.









Lu 235 fois


Solidarité | Droits de l'Homme | Culture | Jeunesse | Fondation Bnai Brith | Israël | Activités locales | Politique | Judaïsme | Communauté