B'NAI B'RITH FRANCE
Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)
Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Opération «PILIER DE DEFENSE »


Vendredi 23 Novembre 2012

Le B´nai B´rith veut rappeler que pendant plus d'une décennie, Israël a été soumis à des milliers et des milliers de tirs de roquettes sur les populations civiles du pays. Ce sont précisément ces agressions répétées des groupes terroristes du Hamas qui ont provoqué les frappes d'Israël sur Gaza.



Opération «PILIER DE DEFENSE »
Un cessez le feu officiel entre Israël et les groupes terroristes basés à Gaza a été signé mercredi 21 novembre à 21 heures,  heure d’Israël. Le Ministre israélien de la Défense Ehud Barak, a déclaré  que l'opération pilier de la défense avait été achevée avec succès.

L'Etat d'Israël, en ciblant des dirigeants militaires du Hamas et en détruisant l'essentiel de l'arsenal des groupes terroristes financé par l'Iran, a réduit considérablement la capacité du Hamas à terroriser les civils israéliens.

Monsieur Barak a déclaré: “en prenant pour cibles les stocks de roquettes, les lancement de fusées et les bureaux du Hamas, nous avons atteint nos objectifs "

L'opération "Pilier de Défense" a été lancée après que le Hamas a intensifié ses tirs terroristes sur les citoyens israéliens tout au long du mois d'Octobre, et en Novembre.

Le Hamas a lancé pendant cette période des centaines de roquettes et de mortiers sur les villes israéliennes, atteignant sans distinction écoles, habitations et bâtiments publics, tuant et blessant délibérément hommes, femmes et enfants.

Les responsables israéliens avant l'opération "Pilier de Défense" avaient prévenu les dirigeants du Hamas que la poursuite des tirs de roquettes sur Israël aurait des conséquences douloureuses pour Gaza et que la situation créée par le Hamas autorisait le Gouvernement israélien à relancer les actions d'élimination ciblées contre des dirigeants militaires du Hamas.

Sourd aux appels d'Israël, le Hamas a multiplié les tirs de roquettes assassinant des civils israéliens.

En réponse l'Etat d’Israël,  après avoir mis en garde la population civile de Gaza, a lancé l'opération "Pilier de Défense" en prenant d'immenses précautions pour ne cibler que les responsables militaires du Hamas et notamment le "chef d'état-major" Ahmed Jabari

L'extension de l'opération "Pilier de Défense" par l’Armée de l’Air Israélienne, a permis d'éliminer des stocks considérables d'armes du Hamas et notamment les missiles sophistiqués fournis par l'Iran.

Les succès immédiats des " frappes ciblées» d’IAF, associées à l’efficacité de "l'Iron Dôme", ont réduit la capacité de nuisance du Hamas et ont conduit ses dirigeant à demander et accepter sans tarder le cessez-le-feu proposé.

Les forces militaires aériennes d’Israël ont  réalisé plus de 1.500 frappes contre des cibles pré-identifiées.

De sources israéliennes, les opérations militaires de l'IAF ont atteint 19 centres de commandement supérieurs du Hamas, le centre de contrôle des opérations du siège du Hamas, des centaines de lance-roquettes souterraines, plus de 140 tunnels de contrebande, des bases de fabrication d'armes, des installations de stockage et des dizaines de lance-roquettes à longue portée.

En plus d'éliminer Jabari, Israël a également ciblé l'état major supérieur du Hamas, des commandants en charge de l'activité terroriste du Hamas dans la bande de Gaza, et l' unité de défense aérienne du Hamas.

Israël a également ciblé le Jihad islamique palestinien (JIP), y compris Ramiz Harb, chef de la propagande, Baha Abu al-Ata, commandant de la brigade JIP  de la ville de Gaza, Tissir Mahmoud Mahmedd Jabari, un haut responsable, et Halil Batini, un haut responsable en charge des opérations relatives aux fusées à longue portée.

Lors de cette opération "Pilier de  Défense" en plus de la destruction massive des stocks d'armes et des infrastructures du Hamas, c'est plus de 30 activistes du Hamas et  du Jihad islamique qui ont été tués

Suite à une intense activité diplomatique internationale, y compris l'arrivée à Jérusalem  de la   Secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton et du Secrétaire Général  des Nations Unis Ban Ki-moon, un accord de cessez-le-feu a été conclu entre Israël et le Hamas.

Les tirs de missiles quotidiens du Hamas sur la population d’Israël sont la cause de l'opération  militaire «PILIER DE DEFENSE » dont l'objectif a été d'assurer la sécurité  de plus de 4,5 millions d'habitants.

Ce qui est clair, c'est que le Hamas associé à l'Iran, a pour seul objectif la destruction d’Israël,  objectif inscrit dans sa Charte fondatrice publiée en 1988 et qui est repris dans toutes les interventions publiques des dirigeants du Hamas.

Le B´nai B´rith veut rappeler que pendant plus d'une décennie, Israël a été soumis à des milliers et des milliers de tirs de roquettes sur les populations civiles du pays. Ce sont précisément ces agressions répétées des groupes terroristes du Hamas qui ont provoqué les frappes d'Israël sur Gaza.

 Pendant plus d'une décennie, des centaines de milliers de citoyens israéliens résidant sur le territoire souverain d'Israël ont vécu au quotidien cette violence incessante.

Une génération d'enfants israéliens, la cible de ceux qui rejettent l'existence d'Israël, a grandi en ne connaissant rien d'autre que la crainte et l'angoisse de celui qui n'a que quelques secondes pour se réfugier dans les abris, quand les sirènes hurlantes annoncent l'explosion proche  d'une roquette aveugle.

La responsabilité première du gouvernement de l’Etat d’Israël est de protéger ses populations, et  la seule réponse possible d’Israël pour mettre un terme à ces attaques du Hamas,  a été de déclencher l'opération "Pilier de Défense".

Le B´nai B´rith rappelle que Les dirigeants du Hamas, pour se protéger et protéger les stocks d'armes amassés à Gaza, ont lâchement utilisé les Palestiniens de Gaza comme boucliers humains.

Les Palestiniens de Gaza obligés de vivre au milieu des lanceurs de roquettes et des armes stockées dans les habitations, les  hôpitaux, les écoles sont les victimes du Hamas et servent "d'accessoires" de propagande auprès de médias partisans.

Médias qui diffusent les images fausses et falsifiées communiquées aux agences de presse par le Hamas.

Médias qui n’ont pas hésité à diffuser des photos d'enfants blessés ou morts,  bien qu’informés que ces photos étaient en réalité des photos d’enfants syriens,  contribuant ainsi à la désinformation et à la propagation de la haine du Hamas envers Israël

Nous exhortons les médias à faire preuve d'objectivité, à rejeter toutes les tentatives visant à assimiler Israël à  ses attaquants, et  à rappeler que l’opération «PILIER DE DEFENSE » a été menée avec le soutien des instances dirigeantes de la communauté internationale.

Le B’nai B’rith France adresse aux familles des victimes des attaques terroristes du Hamas ses condoléances et souhaite aux blessés un prompt rétablissement

Serge DAHAN
president@bbfrance.org









Lu 472 fois



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Novembre 2017 - 09:22 COMMUNIQUE DU B’NAI B’RITH Europe

Mardi 8 Août 2017 - 23:57 COMMUNIQUE du B’nai B’rith France

Notre Histoire | Nous connaître | Nous rejoindre | Communiqués | Editoriaux | INTRANET