B'NAI B'RITH FRANCE

Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)

Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Loges de Marseille du B’nai B’rith France en partenariat avec le consistoire Israélite de Marseille ont participé au voyage annuel de la Mémoire à Auschwitz Birkenau


Mercredi 24 Avril 2013



Les Loges de Marseille du B’nai B’rith France en partenariat avec le consistoire Israélite de Marseille ont participé au voyage annuel de la Mémoire à Auschwitz Birkenau
«L’A F M A – Association Fonds Mémoire d’Auschwitz –a organisé en partenariat avec le B’nai B’rith de Marseille et le consistoire Israélite de Marseille son voyage annuel de la Mémoire à Auschwitz Birkenau.
Une délégation Sœurs et Frères du B’nai B’rith de la Région Nice Côte d’Azur de Nice a participé à ce voyage
L’AFM emmène chaque année des élèves des lycées de la région de Marseille.
Certains établissements publics ou privés sont devenus des fidèles ; en effet, Chefs d’établissement et Professeurs d’Histoire désirent informer de façon concrète leurs élèves.
Cette année ont participé à ce voyage un groupe d’Avignonnais grâce à Madame Kahlifa : Monsieur l’Archevêque d’Avignon , Monsieur Libori, Monsieur l’Iman de Roquemaure dans le Gard, et un Rabbin d’Avignon.
Le Rabbin Michel Liebermann, fils de déporté, et le Rabbin Taubenblatt se sont aussi associés à ce voyage.
Départ le matin tôt pour deux heures de vol vers Cracovie, puis une heure de car en direction de Birkenau.
En Pologne des guides polonaises nous accompagnent ; leur rôle et le nôtre, est d’expliquer dans les cars puis sur place l’horreur des voyages de Drancy vers Birkenau et la vie menée dans les camps par nos frères, conséquence de la barbarie nazie.
Cette année, nos élèves ont eu une conduite parfaite, comprenant l’indicible de la vie à Auschwitz dans les hivers rigoureux de Haute Silésie.
Durant la visite du camp de Birkenau, un kaddich a été récité et le Rabbin Taubenblatt a sonné du Shoffar. L’après-midi a été consacrée à la visite du Musée d’Auschwitz.
Après ce voyage, même s’ils avaient déjà  beaucoup lu sur cette période noire de notre histoire, les adultes ont bien mieux compris la triste  réalité.
Ce voyage comprenant des membres des 3 religions monothéistes a permis de renforcer les liens avec nos frères chrétiens et musulmans.
Le Rabbin Liebermann, Frère de la loge B’nai B’rith Louis Kahn de Marseille, a pris l’initiative d’organiser à Auschwitz, sur le lieu dit « mur des fusillés », une prière entre les trois religions monothéistes ; l’archevêque d’Avignon et l’Imam Bouaffad acceptèrent immédiatement.
Chaque prêtre, avec ses mots, avec sa sensibilité et sa liturgie, a rendu hommage à nos disparus, conscient du moment important de cette prière en commun et pour qu’une telle période n’existe plus jamais.
Journée toujours très éprouvante mais riche de sens»
 









Lu 992 fois


Solidarité | Droits de l'Homme | Culture | Jeunesse | Fondation Bnai Brith | Israël | Activités locales | Politique | Judaïsme | Communauté