B'NAI B'RITH FRANCE

Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)

Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le B’nai B’rith Grenoble présent à la cérémonie commémorant le 71ème anniversaire de la libération du Camp d’Auschwitz


Mercredi 2 Mars 2016



Le B’nai B’rith Grenoble présent à la cérémonie commémorant le 71ème anniversaire de la libération du Camp d’Auschwitz
Ada Sadoun, en sa qualité de membre du conseil d'administration de l'Association Consistoriale Juive de Grenoble et Présidente de l’association B’nai B’rith de Grenoble a organisé  le 28 janvier 2016 cette commémoration. Une  assistance nombreuse était présente en ce 71 anniversaire "contre l'oubli";  Monsieur le sous-préfet, Madame Geneviève  Fioraso ancienne ministre,  mesdames et messieurs  sénateurs et  députés; madame la présidente du tribunal administratif, Monsieur le procureur Général de la cour d'appel, de nombreux élus .le Général commandant les armées; le lieutenant-colonel  du groupement de gendarmerie de l'Isère, les autorités religieuses, les présidents d'associations: de déportés; de résistants, souvenir français, amitiés judéo chrétienne, amis chrétiens d'Israël,   ainsi que des rescapés de la shoah, et élèves de lycées. La cérémonie débuta par le témoignage émouvant,  de Serge Frank témoin de l'histoire, "enfant caché" qui a  survécu à la barbarie nazie grâce à la bienveillance  de Jeanne Guilhem aujourd'hui "juste parmi les nation" à titre posthume. Serge Frank, ému raconta la rafle du  1 avril 1944,  à Tourtoirac en Dordogne. Il n'avait  que 7ans et ses souvenirs, rafle et exécutions sommaires sont a jamais gravés dans sa mémoire.
La cérémonie  s'est poursuivie par l’allumage de la menora en souvenir des 6 millions de juifs disparus dans la tourmente de la shoah et des victimes du terrorisme en Isère, en France et dans le monde. La flamme du souvenir éclairée  par des enfants  et petits-enfants de déportés et de rescapés des camps de la Mort. Les mémoires de Charles Mitzner rescapé du camp d'Auschwitz Birkenau décédé le 1 avril 2015,  du docteur Rosehthal abattu le 27 juillet 1944 par les SS aux grottes de la Luire, et du résistant Yvan Cohen rescapé furent évoques. Une  cérémonie grave et silencieuse, composée de lecture de Psaume par un enfant de 9ans, du discours du président Jean Pierre Braun, de la  prière pour la République Française, des déportés, El Molé Rahamim par le rabbin Meir Michel Knafo, le professeur Claude Feuerstein,  de la minute de silence en mémoire des victimes de la shoah et des  victimes des attentats  terroristes. La cérémonie s'est terminée par les remerciements aux portes drapeaux.








Lu 210 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 27 Octobre 2011 - 14:51 Loges Grand Est

Paris-IDF-Lille | Grand-Est | Provence Midi-Pyrénées - Var | Côte d'Azur | Rhône-Alpes