B'NAI B'RITH FRANCE

Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)

Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le B'nai B'rith France est indigné par la politisation du Comité du Patrimoine Mondial de l'UNESCO qui a adopté lors de sa 37iéme session une résolution initiée par les Palestiniens condamnant Israël sur ses activités à Jérusalem


Vendredi 28 Juin 2013



Le B’nai B’rith est indigné par cette politisation d’une organisation internationale

Le B'nai B'rith France est indigné par la politisation du Comité du Patrimoine Mondial de l'UNESCO qui a adopté lors de sa 37iéme session une résolution initiée par les Palestiniens condamnant Israël sur ses activités à Jérusalem
Lors de la précédente réunion du Comité du Patrimoine Mondial de l'UNESCO en Avril 2013, il avait été convenu qu'une mission d'experts serait envoyée  en Israël pour examiner l'état de conservation de la" Vieille Ville "de Jérusalem et ses remparts, un site du patrimoine mondial.

Les Palestiniens, en violation des accords avec Israël, soutenus par de nombreux États membres de l'UNESCO, ont rapidement essayé de donner une orientation politique à cette mission qui avait pourtant été définie par son Directeur Général en avril 2013 «travailler ensemble sur les questions techniques qui sont essentielles pour la sauvegarde d'un important site du patrimoine mondial… Ce type de collaboration technique est au cœur de la mission difficile de l'UNESCO de construire un dialogue entre les cultures et les peuples »

Devant la rupture des accords par les Palestiniens et l’exploitation politique d’une mission qui devait se centrer sur l’ identification des mécanismes et des modalités opérationnelles et financières appropriées pour renforcer la coopération technique dans le cadre du Plan d'action de l'UNESCO pour la " Vieille Ville "de Jérusalem, Israël a donc demandé le report de cette mission.

La Jordanie, mandatée par le groupe arabe et sollicitée par les Palestiniens a proposé lors de la 37ième session du Comité du Patrimoine Mondial de l'UNESCO qui s’est tenue à Phnom Penh, au Cambodge, en Juin 2013 une résolution pour condamner la politique israélienne concernant le site  de la "Vieille Ville" de Jérusalem.

Cette résolution met en cause de nombreux projets israéliens à Jérusalem, depuis un projet de centre touristique jusqu'au tramway, en passant par un ascenseur jouxtant" le mur des Lamentations "ou des accusations infondées de fouilles « qui endommageraient la mosquée du mont du Temple située au-dessus ».

Cette résolution accuse Israël d'avoir omis de porter à la connaissance du Comité du Patrimoine Mondial de l'UNESCO des informations essentielles sur l'état de la" Vieille Ville."

Parmi les 21 États membres du Comité du patrimoine mondial réuni pour sa 37ième session à Phnom Penh (Cambodge), huit ont voté en faveur de la résolution, 10 se sont abstenus et seuls trois ont voté contre : l'Allemagne, la Suisse et l'Estonie.

Le Ministère des Affaires Etrangères de l’Etat d’Israël précise qui cette résolution a été « adoptée contre l'avis de la majorité »
Shimon Samuels, directeur des Relations internationales du Centre Simon-Wiesenthal  a déclaré "Depuis que la Palestine a été acceptée comme Etat membre de l'Unesco, le patrimoine est devenu pour eux un autre moyen de faire la guerre".
 
Le B’nai B’rith, indigné par cette politisation d’une organisation internationale, dénonce cette exploitation de l’UNESCO au détriment des causes de ce que le Comité du Patrimoine Mondial de l'UNESCO est censé promouvoir dans le monde 
 

A propos du B'nai B'rith

 Le B’nai B’rith est une organisation internationale, accréditée comme ONG à l’ONU et présente à l’Unesco et au Conseil de l'Europe a Strasbourg, réunissant des Juifs de toutes origines pour servir les communautés dans lesquelles ils vivent, en se conformant à la devise du B'nai B'rith: Bienfaisance, Amour Fraternel, Harmonie
Avec son siège international à Washington et son Bureau Administratif Européen à Bruxelles, plusieurs dizaines de milliers de membres dans plus de cinquante pays, le B'nai B'rith est la plus grande organisation juive dans le monde. Il est aussi l’une des plus ancienne, depuis sa création en 1843. La mission du B’nai B’rith est également de réunir les Juifs pour travailler en toute amitié, améliorer l’harmonie des communautés, renforcer la communauté juive, combattre l’intolérance raciale et religieuse et apporter de l’aide aux malheureux. Nos Objectifs sont d’Encourager les amitiés au travers de programmes de loisirs, sociaux et culturels, de Soutenir l’Etat d’Israël et le peuple Juif dans le monde, de Travailler pour des œuvres de charité et d’aider toutes les victimes de catastrophes naturelles où qu’elles aient lieu, d’Initier et développer des projets communautaires, de Renforcer les liens du B’nai B’rith dans toute l’Europe. LeB’nai B’rith France est la réunion de plus de 60 associations indépendantes dénommées Loges. Le B’nai B’rith France fêtera ses 80 ans en 2013
 









Lu 615 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 8 Août 2017 - 23:57 COMMUNIQUE du B’nai B’rith France

Mardi 18 Juillet 2017 - 11:55 COMMUNIQUE du B’nai B’rith France

Notre Histoire | Nous connaître | Nous rejoindre | Communiqués | Editoriaux | INTRANET