B'NAI B'RITH FRANCE

Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)

Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le B'nai B'rith France a reçu Monsieur le Grand Rabbin de France Haim Korsia


Mercredi 17 Septembre 2014

Dans le cadre du cycle « Rencontre & Dialogue », le B’nai B’rith France, autour du Président du B’nai B’rith France Serge Dahan et du Président de la Région IDF Aris Hauptschein, a reçu mardi 16 septembre le Grand Rabbin de France Haim Korsia au Centre Jérôme Cahen à Neuilly en présence notamment du Rabbin de Neuilly-Ancelle Michael Azoulay, du Président de la communauté Philippe Besnainou, de membres du Bureau National du B’nai B’rith France dont son vice-président Stéphane Teicher, de nombreux Présidentes et Présidents de Loges de la région Ile de France et d’administrateurs du Consistoire parmi lesquels Janine Riveline et Philippe Meyer.



Le B'nai B'rith France a reçu Monsieur le Grand Rabbin de France Haim Korsia
Devant une salle comble pour l’occasion, plus de 300 participants, le Président Serge Dahan a évoqué en introduction les terribles évènements de cet été et l’état d’inquiétude extrême dans lequel se trouvent les juifs de France face aux nombreuses questions qui se posent aujourd’hui et notamment « Y a-t-il un avenir pour les juifs de France ? »
 
Après avoir rappelé le parcours du Grand Rabbin de France et l’importance que revêt pour le B’nai B’rith France cette rencontre devant un public aussi nombreux, Serge Dahan a invité le Grand Rabbin Korsia à donner son analyse de la situation actuelle des juifs de France.
 
D’emblée, le Grand rabbin a souligné que les évènements de cet été, s’ils ne sont pas nouveaux en France, ont fortement alimenté les inquiétudes de la communauté juive quant à son avenir en France.
 
Mais le plus grave pour le GRF en entier a été l’ « impression d’indifférence donnée par la société ». Le Grand Rabbin de France Haim Korsia a rappelé une phrase d’Yves Simon « Le silence est toujours complice ou trompeur ».
 
Si les autorités politiques au plus haut sommet de l’Etat ont fait ce qu’il fallait, la société dans son ensemble n’a pas manifesté de soutien à la communauté juive et n’a pas défendu (en )les valeurs républicaines menacées par une situation proche d’une guerre civile comme celles rencontrées lors des manifestations interdites de Sarcelles ou à Paris .
 
Le Grand Rabbin a avec force dit que « les doutes de la communauté juive étaient en réalité l’expression des doutes de la société française dans son ensemble. Les antisémites sont les ennemis de la République ».
 
Malgré ces craintes et ces doutes, le Grand Rabbin Korsia a rappelé les paroles de Moïse prononcées aux Hébreux devant la Mer Morte « N’ayez pas peur », un message qui demeure d’actualité et inscrit dans le cœur même du judaïsme. Il s’agit aujourd’hui tout autant de ne pas céder à une victoire de nos ennemis que d’avoir confiance dans la République pour protéger la communauté.
 
Dans le même temps, les juifs de France ne doivent pas, particulièrement  en ces temps troublés, s’enfermer dans des catégories et donc des divisions. Rappelant les paroles de la Torah « C’est l’unité qui vous sauvera », le Grand Rabbin Korsia a insisté sur l’importance de « rester ensemble unis et solidaires à la fois au sein de la communauté et dans la société, afin de se projeter dans le futur et de réapprendre à rêver la France et d’avoir confiance dans la France ».
 
Le Judaïsme, c’est lutter contre la peur. Il ne se vit que dans la joie et dans la sérénité. « Osez vivre ce que vous êtes » a lancé le Grand Rabbin de France, en construisant des solidarités dans les communautés et dans la République. Il s’agit de la meilleure réponse à envoyer à nos ennemis, pour être plus fort et moins isolés. « France » en hébreu se dit « Tserfat ». La place de chacun dans la société et dans la République est spécifique. La place du judaïsme est essentielle.
 
Le Grand Rabbin a souligné que « la communauté  juive de France est seule à réciter toutes semaines lors des offices religieux la Prière pour la République, les juifs de France tous les Shabbat récitent la Prière pour la République», preuve s’il en fallait de notre ancrage et de notre solidarité qui nous laissent attendre en retour une mobilisation face aux difficultés qui nous menacent aujourd’hui.
 
Après son exposé, le Grand Rabbin Haim Korsia s’est prêté à un long et chaleureux dialogue avec la salle au cours duquel les principales questions qui font aujourd’hui débat au sein de la communauté ont été abordées dans un climat fraternel et constructif:
 
L’Alya des juifs de France, la place des femmes dans le judaïsme, le dialogue entre les différents courants de la communauté. Pour le Grand Rabbin de France le dialogue avec tous est capital tout en restant fidèle à la Halacha. Les divergences au sein du judaïsme doivent avant tout être perçues comme une richesse. Le débat est légitime tant qu’il se fait sans attaques ni excès.
 
Concernant le thème de la conversion, le Grand Rabbin a notamment annoncé que pour ce qui est des enfants nés d’un père juif, l’accueil et l’accompagnement devaient être encore plus sensibles et étroits, et a demandé à ce que désormais dans ce cas on parle de « régularisation » plutôt que de conversion. Une telle annonce a été très chaleureusement accueillie par la nombreuse assistance présente à Neuilly qui a vécu tout au long de la soirée un véritable moment de partage et de réflexion commune sur notre avenir de juif en France, avec celui qui incarne la direction spirituelle de la communauté juive, ouvert et impliqué dans la cité, et à l’écoute de chacune et de chacun dans sa diversité et sa spécificité. 

Plus de 300 membres et amis du B’nai B’rith lors de la « Rencontre & Dialogue »
Plus de 300 membres et amis du B’nai B’rith lors de la « Rencontre & Dialogue »








Lu 422 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 8 Août 2017 - 23:57 COMMUNIQUE du B’nai B’rith France

Mardi 18 Juillet 2017 - 11:55 COMMUNIQUE du B’nai B’rith France

Notre Histoire | Nous connaître | Nous rejoindre | Communiqués | Editoriaux | INTRANET