B'NAI B'RITH FRANCE
Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)
Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le 27 janvier 2014, pour le 69ème anniversaire de la libération d'Auschwitz-Birkenau, assemblée internationale de la Knesset à Oświęcim (Auschwitz) et à Cracovie.


Jeudi 26 Décembre 2013



Le 27 janvier 2014, à l’ occasion du soixantième neuvième anniversaire de la libération du plus grand des camps de la mort Auschwitz-Birkenau
se tiendra une assemblée internationale de la Knesset à Oświęcim (Auschwitz) et à Cracovie.

« La meilleure sépulture pour les morts est la mémoire des vivants » André Malraux

« Dans la salle de déshabillage », David Olère, 1946
Musée des Combattants des Ghettos, Galilée, Israël

Le B’nai B’rith France s’associe à l’initiative du B’nai B'rith Polin, par l’intermédiaire de B’nai B'rith Europe et de B'nai B'rith International, qui appelle toutes les personnes de bonne volonté sur cette terre, indépendamment de leur nationalité, à se joindre aux actions ayant pour but la lutte contre les manifestations de haine raciale et leurs conséquences.

Le 27 janvier 2014, à l’ occasion du soixantième neuvième anniversaire de la libération du plus grand des camps de la mort, Auschwitz-Birkenau
se tiendra une assemblée internationale de la Knesset à Oświęcim (Auschwitz) et à Cracovie. Il s'agit d'une manière particulière de commémorer la Shoah.

La singularité de cet évènement repose sur le fait que pour la première fois, des parlementaires israéliens, avec d'autres parlementaires invités des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, de Russie, d’Allemagne, d’Italie et de Pologne, siègeront en assemblée sur le sol d’un état tiers – état sur le territoire duquel s’est déroulé l’holocauste.
Cet évènement sera le symbole que la mémoire du génocide nazis est une affaire commune aux dimensions mondiales.

Commémorer la tragédie de la Nation Juive, telle qu’elle a été réalisée par les nazis sur le territoire polonais, c’est rendre hommage à ses victimes et c’est une preuve de collaboration entre états pour la défense de la paix et le respect des droits de l’homme sur toute la planète »

Sous l'autorité du Conseil d'Administration
B'nai B'rith Polin
Jarosław Szczepański Président


Auschwitz fut le plus grand camp de concentration et d’extermination créé par les Nazis
Le camp d'Auschwitz-Birkenau joua un rôle central dans le plan allemand d'extermination des Juifs d'Europe.
En septembre 1941 les SS testèrent pour la première fois le gaz Zyklon B comme instrument de meurtre de masse.
Le "succès" de ces essais conduisit à l'adoption du Zyklon B pour tous les gazages menés à Auschwitz
A partir de l'été 1942, les trains arrivaient à Auschwitz-Birkenau pratiquement tous les jours, transportant des Juifs venant de pratiquement tous les pays d'Europe occupés par ou alliés à l'Allemagne.
Ces transports se poursuivirent jusqu'à la fin de l'été 1944
On estime qu'il y eut au minimum 1,3 million de personnes déportées à Auschwitz entre 1940 et 1945 ; parmi elles, au moins 1,1 million de juifs furent exterminées










Lu 484 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 10 Décembre 2014 - 22:44 7ème voyage à la découverte d'Israël

Solidarité | Droits de l'Homme | Culture | Jeunesse | Fondation Bnai Brith | Israël | Activités locales | Politique | Judaïsme | Communauté