B'NAI B'RITH FRANCE

Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)

Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

« LE NOM DE TROP » de Jacques Tarnero


Mercredi 9 Novembre 2011

A tous ceux qu'Israël empêche de dormir ! ... et aux autres


• Un essai pour dénoncer des mauvais procès
• Un auteur bien identifié, connu aussi pour son œuvre documentaire
• Préface de Pierre-André Taguieff



« LE NOM DE TROP » de Jacques Tarnero
ATTENTION : POLITIQUEMENT TRES INCORRECT !!!!!!!
              
 LE NOM DE TROP »
 
de Jacques Tarnero
 
en librairie le 2 novembre - Armand Colin éditeur
 
Contre la bonne conscience antijuive !
Contre la pensée grégaire !
Contre la pensée stalinienne !
Contre « l’islamo progressisme » !
Contre le palestinisme pavlovien !
Contre les Esther Benbassa, Pascal Boniface, Shlomo Sand
Contre les Verts-de-gris
Contre les Verts Hamas
Contre les Verts de fausse chlorophylle
Contre les menteurs, les amnésiques, les imposteurs
 
Un essai contre la délégitimation d’Israël
Un essai contre la calomnie, le mensonge et la diffamation d’Israël
Un appel contre l’aveuglement de l’Occident 
 
« Ce qui menace Israël, nous menace ! 
 
« Le nom de trop »

Israël illégitime ? 


 
 
de Jacques Tarnéro
 
 
A tous ceux qu'Israël empêche de dormir ! ... et aux autres
 
 
•   Un essai pour dénoncer des mauvais procès
•   Un auteur bien identifié, connu aussi pour son œuvre documentaire
•   Préface de Pierre-André Taguieff
 
256 pages  -  18,00€ 

En librairie le 2 novembre 2011
 
De la compassion pour les victimes de la Shoah à l'admiration pour le jeune Etat d'Israël puis à sa réprobation jusqu'à sa condamnation et la délégitimation du peuple juif en tant que tel à faire valoir son droit à avoir un Etat, l'histoire contemporaine dessine les traces invisibles des métamorphoses des discours sur les juifs ou celles du discours antijuif puisque c'est désormais au nom du progrès, des idéaux de liberté et d'émancipation que s'énonce aujourd'hui la haine des juifs : la compassion pour les victimes de la Shoah équilibrerait-elle la réprobation pour les vivants? Cet essai à contre-courant démonte les mécaniques successives, politiques, langagières et psychologiques de ce processus et interpelle cette nouvelle religion moderne portée par la haine radicale d'Israël sans toutefois être une absolution des responsabilités juives ou israéliennes dans le discrédit actuel qui frappe le "signe juif". Cet ouvrage argumenté est le questionnement d'un homme qui, à travers son parcours intellectuel et personnel, cherche un compromis, milite pour un accord entre les vrais acteurs de cette tragédie tout en dénonçant l'opinion majoritaire qui fait d'Israël la principale menace pour la paix dans le monde.
 
 
L'auteur :
Jacques Tarnéro a été chercheur associé au CNRS, chargé de mission à la Cité des sciences et de l'industrie, essayiste et documentariste. Il est notamment l'auteur de Mai 68, la révolution fiction (Milan, 2008) et de Le racisme (Milan, 2007). Il est l’auteur de deux films documentaires : Autopsie d’un mensonge : le négationnisme (2000, Lili productions),  et Décryptage (réalisé avec Philippe Bensoussan, 2002, Sophie Dulac productions) sur les représentations du conflit israélo-palestinien.
 
Service de presse Armand Colin 
Elodie Royez, 01 44 39 42 27
sdepresse@armand-colin.fr
 









Lu 12414 fois



1.Posté par Marie Claude Aknin Cahane le 05/12/2011 22:16
Facebook

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Solidarité | Droits de l'Homme | Culture | Jeunesse | Fondation Bnai Brith | Israël | Activités locales | Politique | Judaïsme | Communauté