B'NAI B'RITH FRANCE

Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)

Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Amour Fraternel (Loge Mosché Dayan)


Dimanche 20 Octobre 2013



1) NOTRE QUESTIONNEMENT

L'Amour Fraternel (Loge Mosché Dayan)
LOGE  MOSCHE DAYAN

PLANCHE DU MERCREDI 13 FEVRIER 2013
                
PAR   JACQUELINE  ANANOU   ET   MONIQUE  KOURCIA

Quand nous avons voulu traiter le sujet c’est parce qu’il nous parlait   ;  Nous ressentions aussi bien Jacqueline que moi un grand amour fraternel pour tous les frères et sœurs de notre loge .

Nous éprouvions du plaisir à nous retrouver, à nous parler , sans pour autant que les conversations soient personnelles  ou particulièrement profondes . mais nous savions que nous allions passer un moment ensemble empreint  de solennité , de concentration  , d’écoute de l’autre  et d’échange ,chacun avec sa personnalité et son ressenti  , mais toujours avec bienveillance  et émotion .  

Au cours de ces échanges et au cours des années , nous avons appris à connaitre l’autre dans son essence. Car quand nous entrons en tenue nous laissons dehors nos problèmes , notre métier , notre niveau social , nous n’y amenons que notre savoir ,  notre travail de recherche , nos émotions  , nos caractères ,  nos défauts et nos qualité ,nos égos mais aussi notre authenticité

C’est cela qui fait l’essence d’un être  . et c’est cela que nous aimons 

Qu’allions nous faire  pour transmettre ce sentiment ?

Nous avons été sur internet , lu des bouquins sur l’amour du prochain . Toutes les religions ont revendiqué ce thème chacun l’exprime à sa manière    .  mais tous disent pareil

Nos frères d’autres loges ont fait des dissertations brillantes sur le thème  .   Allions nous  ajouter notre voix à la cacophonie de toutes ces belles pensées ?

Nous n’en avions pas envie ! nous ne voulions pas faire œuvre littéraire ou philosophique sur un sentiment que nous ressentions !       peut -être un poème….mais il fallait de l’entrainement !
 
NOUS AVONS DONC DECIDE DE VOUS LE DIRE …en prose..


2) NOTRE CHOIX

Nous avons commencé par raconter une très jolie histoire tirée du TALMUD  sur l’amour fraternel :
Sur le site du temple de Salomon était anciennement un champ légué par un père à ses deux fils qu’il aimait profondément. Les deux garçons ayant labouré et cultivé ensemble le champ en question en retirèrent une bonne récolte. Puis chacun des fils estimant que l’autre a travaillé plus que soi-même et que, par conséquent, il mérite plus que la moitié de la récolte. Une nuit il emporte de son entrepôt autant de gerbes qu’il peut afin de les placer en cachette dans le dépôt de son frère 
A mi-chemin ils furent étonnés de se rencontrer chacun chargé de gerbes de blé. Devinant l’intention l’un de l’autre, ils jetèrent à terre leurs fardeaux   et les larmes aux yeux ils s’embrassèrent.
Le TALMUD dit que c’est sur cette terre consacrée par les larmes d’amour et l’esprit de fraternité que le temple de Salomon fut érigé
  
 
A la suite nous avons commencé à donner une définition,  puis à annoncer un plan  …mais , nous  nous sommes arrêtées  pour faire comprendre que nous ne pouvions continuer à traiter ce sujet de cette façon . nous avons rangé tous nos livres et nos notes…
.  Nous sommes descendu auprès de nos frères et sœurs  ,  nous leur avons demandé de s’asseoir tous en rond face à nous  et nous leurs avons dit :
on a décidé de vous faire vivre un moment d’amour fraternel
 
A partir de ce moment nous avons dit à chacun , nommément , pourquoi nous l’aimions , ce qui nous plaisait  , ce qui nous avait ému ; à travers leur caractère , leur personnalité  , leur tempérament , leur vécu , leur approche de la vie , et tout ce qu’ils avaient bien voulu nous faire découvrir en loge . et surtout , en ne s’attachant qu’aux aspects positifs de leur personnalité .
En les regardant droit dans les yeux ,nous leur avons dit tous ce que nous pensions profondément .et avec la plus grande sincérité .
 

3) LE RESULTAT

D’étonnement en stupéfaction, des rires aux larmes , de rougissements en émotions ….le charme a opéré …
.Une suspension de sentiments fraternels flottaient au –dessus du groupe
. Le silence régnait , chacun écoutait ce que nous avions à dire à l’autre en attendant son tour avec appréhension mais impatience
L’écoute était totale . chacun approuvait ce qui été dit et nous remerciait de l’avoir dit .
Nous sommes restés longtemps après la fin . Pour le plaisir d’être ensemble…

NOUS AVONS EPROUVE BEAUCOUP DE PLAISIR ET DE JOIES A TRAVAILLER SUR CETTE PLANCHE .
CE N’ETAIT PAS PARFAIT ET C’ETAIT LOIN D’ETRE FACILE . IL FALLAIT MEME PAS MAL DE COURAGE POUR DIRE EN FACE A CHACUN CE QU’ON PENSAIT DE LUI
NOUS AVONS PRIS LE RISQUE DE NOUS TROMPER
NOUS N’AVONS EN AUCUNE FACONS VOULU DIRE DES VERITES SUR CHACUN , NOUS N’AVIONS PAS CETTE PRETENTION . NOUS AVONS VOULU LUI DIRE , DANS UN TEMPS LIMITE ET AVEC NOS PAUVRES MOTS , POURQUOI NOUS L’AIMIONS ET CE QUI NOUS AVAIT TOUCHE CHEZ LUI .
ET NOUS NOUS EXCUSONS TRES HUMBLEMENT SI QU’ELQU’UN A ETE DECU OU PEINE CE N’ETE PAS DU TOUT NOTRE DESIR
NOTRE SEUL DESIR ETAIT L’AMOUR FRATERNEL












Lu 186 fois


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Décembre 2013 - 17:13 Propos sur la fraternité

Histoire du Peuple Juif | Amour Fraternel | Livre Blanc Pour la Citoyenneté et Contre l’Antisémitisme