B'NAI B'RITH FRANCE

Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)

Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Invitation «Parcours judéo-espagnols et patrimoine en Méditerranée»


Mardi 2 Septembre 2014

Colloque International «Parcours judéo-espagnols et patrimoine en Méditerranée» Organisé par
l’UNESCO et la Représentation Permanente du B'NAI B'RITH auprès de l'UNESCO.
Lundi15 Septembre 2014



Invitation «Parcours judéo-espagnols et patrimoine en Méditerranée»
 L’UNESCO et la Représentation du B’nai B’rith International auprès de l'UNESCO organisent le 15 septembre 2014 le colloque « Parcours judéo-espagnols et patrimoine en Méditerranée » à l’occasion de la Journée européenne de la culture et du patrimoine juifs. 

Dans le sillon du colloque organisé en 2012 à l’UNESCO par la Représentation du B’nai B’rith International, celui-ci a pour objectif de donner un coup de projecteur sur une langue que l’UNESCO a inscrite au nombre des langues en danger de disparition dans son « Atlas des langues en danger dans le monde » dont la première édition est parue en 1996. 

La présence des Judéo-Espagnols en Méditerranée peut être retracée à travers des escales mais surtout leurs réseaux. Leurs parcours commencent dans la péninsule ibérique, d’où les Juifs furent expulsés en 1492. Un trajet migratoire les a ensuite portés vers différents ancrages disséminés en Amérique, en Europe occidentale et en Méditerranée. 
Le brassage des cultures et des langues eut des conséquences de grande portée pour le développement du folklore et de la musique dans l'aire culturelle judéo-espagnole témoignant ainsi de l’énorme potentiel d'échange et de dialogue pour l'enrichissement mutuel des cultures. La formation d’une aire culturelle dans l’ex-empire ottoman a favorisé en particulier l’apparition d’une langue vernaculaire nouvelle, le judéo-espagnol oriental.

Des ancrages dans l’espace méditerranéen, singulièrement balkanique, seront présentés : depuis Majorque jusqu’à la Bulgarie et Istanbul où la langue est toujours vivante et enseignée en passant par Salonique « ville mère en Israël » et plus anciennement Venise, plaque tournante entre Europe chrétienne et empire ottoman »
Le Programme a été élaboré avec l’aide du conseiller scientifique du B’nai B’rith,Nicole Abravanel, professeur à l'Université d'Amiens et de Paris. Madame NicoleAbravanel est la petite-fille du fondateur de la Loge France du B’nai B’rith France ; Loge installée en 1932.
Ce Colloque est celui de tout le Bnai Brith et représente un évènement marquant qui illustre la place éminente du B’nai B’rith dans le monde de la culture comme dans celui de la politique
 
Le B’nai B’rith France appel à participer nombreux le 15 septembre
 
Pour assister au colloque international « Parcours judéo-espagnols et patrimoine en Méditerranée » l’inscription est obligatoire et se fait en ligne dans la limite des places disponibles
 

programme_definitif.pdf Programme définitif.pdf  (541.34 Ko)









Tags : UNESCO

Lu 248 fois



Dans la même rubrique :
< >

A propos du BBF | Les loges du Bnai Brith france | Le Bnai Brith dans le Monde | Le BB France en action | Les Dossiers du BBF | Revue de Presse