B'NAI B'RITH FRANCE
Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)
Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

« George Gershwin » : une nouvelle loge à Paris


Mercredi 19 Juillet 2017

Transmettre la culture et l’histoire juive dans la joie, mais aussi être ouvert sur le monde, car on ne peut pas accepter l’indifférence. Tel est le but de la loge George Gershwin, la plus jeune des loges du B’nai B’rith France.



« George Gershwin » : une nouvelle loge à Paris
Tout a  commencé au  local du B’nai B’rith France à Paris quand  Serge Dahan ,son président a signé la charte qui porte le numéro 3518. Avec André Ouazana , le trésorier du BBF , il a remis le précieux document aux futurs président Haim Musicant et vice-président Alain Gonzva.
C’est sur fond musical des plus célèbres œuvres du compositeur juif américain, que la loge George Gershwin a été installée le 26 janvier 2017 par Marc Lumbroso , président d’honneur du BBF, qui représentait Serge Dahan , assisté d’André Ouazana ,et d’Aris Hauptschein, président de la région Ile-de-France.
La famille du B’nai B’rith, de Paris et de la région parisienne,  mais aussi de Nice et Tel-Aviv s’est rassemblée  pour  cette installation .On a noté la présence de David Levy-Bentolila  président d’honneur du BBE, de Jacques Jacubert et Jean- Luc Scemama, présidents d’honneur du BBF, Philippe Meyer, vice-président du BBF, Valerie Achache, vice-présidente du BBE,  de très nombreux présidents, frères et sœurs  de loges parisiennes. Le Grand rabbin de France Haim Korcia avait tenu à saluer lui aussi la fondation de la loge.
La loge George Gershwin s’est mise très vite au travail, alternant des planches de qualité en tenue fermée,  procédant à des initiations et organisant des activités publiques qui ont connu  affluence et visibilité médiatique.

Elle a entre autres,  fêté le centenaire de l’acteur juif américain Kirk Douglas grâce à l’historien Daniel Chocron qui a illustré son exposé par des extraits de films de l’inoubliable « Spartacus ».Elle a écouté avec émotion le Père Patrick Desbois, accompagné de rescapés du génocide des Yazidis, cette minorité que l’Etat islamique tente d’exterminer en Irak. Elle a découvert  un pays –l’Azerbaïdjan – et les juifs qui y vivent, guidés par Jean-Pierre Allali.  Enfin, elle a célébré le 50éme anniversaire de la libération de Jérusalem et de la guerre des six jours avec Olivier Rafowicz, colonel de réserve de Tsahal, Ivan Levai  journaliste et écrivain et  Ilan  et Maurice Zaoui qui ont chanté les plus célèbres chansons de l’époque.
La loge George Gershwin qui n’a pas encore six mois d’existence, travaille déjà sur son programme de 2017-18 avec l’ambition d’apporter sa modeste contribution à la continuation de ce rêve du 13 octobre 1843, jour de la fondation du B’nai B’rith à New-York.
 

« George Gershwin » : une nouvelle loge à Paris








Lu 279 fois



Dans la même rubrique :
< >

Paris-IDF-Lille | Grand-Est | Provence Midi-Pyrénées - Var | Côte d'Azur | Rhône-Alpes