B'NAI B'RITH FRANCE

Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)

Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Editorial du Président du BBF


Dimanche 21 Septembre 2014



Editorial du Président du BBF
Chères sœurs, chers frères, Chers Amis,

Nous n’oublierons pas ce terrible été 2014. En plein cœur de Paris, des hordes de barbares assoiffés de haine ont crié « Mort aux juifs », on a attaqué des synagogues, on a saccagé des commerces cacher, au même moment où Israël a dû se défendre contre les terroristes du Hamas qui après avoir lâchement assassiné trois jeunes étudiants près de Hebron ont cherché à tuer le plus grand nombre possible d’israéliens par des tirs aveugles de roquettes sur tout le pays.

Plus que jamais, l’antisionisme virulent et l’antisémitisme traditionnel ne font qu’un en France, comme ailleurs en Europe. Plus que jamais, la question de la présence des juifs en France se pose avec force. Plus que jamais, nous, juifs de France, sommes inquiets et nous interrogeons sur notre avenir ici dans notre pays.

Beaucoup décident de partir vivre leur idéal juif en Israël, au cœur du Peuple juif. D’autres, continuent de vouloir construire leur vie de citoyen juif français, fier de leurs valeurs juives et républicaines qui font la richesse de notre communauté depuis des siècles.

Tant qu’il n’est pas subi, le choix réfléchi de partir sur la Terre de nos ancêtres est l’un des plus beaux gestes qu’un juif puisse faire et proposer à ses enfants. Tant qu’il n’est pas risqué et qu’il y a un avenir pour notre communauté, le choix assumé de poursuivre sa vie de juif en France est porteur de grandeur en s’inscrivant dans une histoire magnifique de notre judaïsme français et de notre contribution au rayonnement de la France

Mais combien de temps encore le premier restera-t-il un choix, et le second une perspective sereine ? Cette année écoulée a encore renforcé le doute sur cette question.

La montée en puissance d’une extrême droite pro-nationaliste qui n’a rien renié de son passé et de ses valeurs, le renforcement d’une extrême gauche pro-islamiste qui voit dans la haine d’Israël un ciment fédérateur et un facteur majeur d’ascension politique et cet islamisme des banlieues qui se cache derrière la solidaritéì avec Gaza pour attaquer nos écoles et synagogues, poussent les juifs de France dans un questionnement : sommes-nous toujours chez nous en France ?

Face à ces inquiétudes si légitimes de la communauté juive, il faut saluer l’action et la détermination des autorités publiques à lutter contre cet antisémitisme croissant sans ambiguïté ni compromis. Même si le combat est difficile et les résultats jamais suffisants, les plus hautes autorités de l’Etat sont totalement aux côtés des juifs de France.

Mais les silences trop souvent assourdissants de la société, empêtrée dans une crise économique et sociale qui n’en finit pas, et qui porte les germes d’une crise morale et politique autrement plus dangereuse, sont bien plus inquiétants. Cette indifférence au mieux, ou cette complicité au pire, d’une partie des forces vives de la société, constitue aujourd’hui un défi, une priorité et une mobilisation nécessaire pour toutes les institutions juives, et plus largement pour tous les défenseurs de la République et de ses valeurs.

Le B’nai B’rith France y prend, et y prendra toute sa part. Nos valeurs d’harmonie, d’amour fraternel et de bienfaisance, sont au cœur du rôle que nous devons jouer pour lutter sans merci contre cet antisémitisme grandissant, pour défendre avec passion l’image et l’avenir d’Israël et pour porter haut dans la société les valeurs universelles du judaïsme. Ces trois combats ont toujours été pour nous une priorité de chaque instant. Le contexte difficile que nous vivons les lie désormais étroitement.

Le B’nai B’rith est et restera ce lieu d’échange, de débat et de combat qui nous guide tous ensemble dans notre réflexion et notre action concrète sur le terrain.

Les nombreux projets qui nous animent pour l’année à venir au service de la communauté juive et d’Israël, et dont nous aurons l’occasion de reparler très vite, vont tous dans ce sens. Ensemble, unis nous les mèneront à bien.

Face aux enjeux majeurs qui sont devant nous, le temps est avant tout à l’unité, à la solidarité et à la fraternité autour du B’nai B’rith France pour servir notre communautés et les idéaux qui sont les nôtres. Unis et porteurs des valeurs que nous défendons depuis toujours, nous continuerons d’avoir l’énergie, la force et la détermination pour être cette vigie active pour la communauté juive.

C’est tout l’objet du « fil rouge » national pour compléter les travaux des Loges que nous lançons pour l’année 5575 qui commence : « Au cœur du B’nai B’rith : les richesses de notre patrimoine au service de notre avenir ».

Qu’il me soit permis, au nom du Bureau National du B’nai B’rith France et en mon nom propre, de vous souhaiter à toutes et à tous ainsi qu’à vos proches une très belle année 5775. Une année de sérénité, de sécurité et de paix pour Israël et l’ensemble du Peuple juif. Que vous soyez toutes et tous inscrits dans le Livre de la Vie.

Chana Tova.

Serge Dahan Président du B’nai B’rith France








Lu 437 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 6 Juillet 2017 - 12:29 Simone Veil, la combattante éternelle

Jeudi 13 Avril 2017 - 12:41 La sortie d’Egypte n’est pas terminée

Notre Histoire | Nous connaître | Nous rejoindre | Communiqués | Editoriaux | INTRANET