B'NAI B'RITH FRANCE

Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)

Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Décès du professeur Raphaël Draï


Lundi 20 Juillet 2015

Le B’nai B’rith France qui a appris avec une profonde tristesse le décès du professeur Raphaël Draï adresse ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches



Décès du professeur Raphaël Draï
Le B’nai B’rith France exprime sa profonde tristesse face à la disparition vendredi 17 juillet à l’âge de 73 ans du Professeur Raphaël Draï
 
Le B’nai Brith France rend hommage à ce grand penseur juif, à ce défenseur d’Israël, à cet homme engagé dans le dialogue interreligieux et à cet ami
 
Né en 1942 à Constantine, professeur agrégé de sciences politiques, il a enseigné à la faculté de droit et de sciences économiques de Nancy en 1977, a été le doyen de la faculté de droit et de sciences politiques d'Amiens en 1990 et, et   a enseigné à partir de 1998 à l’Université d’Aix-Marseille III. Chargé d’enseignement dans le cadre du « Master management interculturel et médiation religieuse » de l'Institut d'études politiques d’Aix-en-Provence, Raphael Draï est professeur XX à l'Institut d'études et de culture juives d'Aix-Marseille et directeur de recherches à l’Ecole doctorale de recherches en psychanalyse et psychopathologies de l’Université Paris VII
Auteur de nombreux d'ouvrages, spécialiste de loi hébraïque il est membre de l’Observatoire du religieux
 
Raphael Draï a notamment dénoncé avec courage l’entreprise de déni de Shlomo Sand développé dans «comment le peuple juif fut inventé» et on se souvient de cette phrase prononcée à la suite de son intervention le 12 mai 2010 à l’Ecole Normale Supérieure au côté des professeurs Yves-Charles Zarka et d’Elhanan Yakira de l’Université hébraïque de Jérusalem lors d’une table ronde portant sur le sionisme, « En entrant dans cet amphi je ne savais pas très bien comment l’on devient sioniste. Maintenant, je le comprends mieux ».
 
Le B’nai B’rith France, dans ces moments de profonde tristesse, transmet à son épouse, ses enfants et ses proches ses chaleureuses pensées et ses sincères condoléances








Lu 327 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 8 Août 2017 - 23:57 COMMUNIQUE du B’nai B’rith France

Mardi 18 Juillet 2017 - 11:55 COMMUNIQUE du B’nai B’rith France

Notre Histoire | Nous connaître | Nous rejoindre | Communiqués | Editoriaux | INTRANET