B'NAI B'RITH FRANCE

Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)

Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

"Cinéma, identité et culture juives" : Journée Européenne de la Culture et du Patrimoine Juifs


Mercredi 26 Octobre 2011


Devant une salle pleine d'une cinquantaine de passionnés de culture juive mais aussi de cinéma, Xavier Nataf, a rappelé l'apport des immigrants juifs au mythique Hollywood. Les super héros, les images mythiques des USA furent créés par des Juifs et ont un lien direct avec la culture juive par le truchement des grandes maison de production d'Hollywood.



Le premier dimanche de septembre,  le 5/09/2011, pour la 12ème édition de la" Journée Européenne de la Culture et du Patrimoine Juifs", la Commission Patrimoine régionale ,présidée par Elise Leibowitch, loge Harmonie, et le BB régional PVMP, sous l'autorité de Francine Coen,  vice-présidente du BB France, ont, pour la deuxième année, voulu participer à cette célébration par une manifestation  dans les locaux du BB  à  Marseille.

La salle avec son nouvel équipement, un écran  fixe de ...4mètres sur 3 mètres ), se prêtait particulièrement bien, au thème choisi " Cinéma, identité et culture juives " puisque le conférencier avait prévu la projection d'extraits de films.

Xavier Nataf, Directeur de l'action culturelle du FSJU, chargé de mission nationale pour le cinéma et l'audiovisuel,  nous a apporté son concours pour poser la problématique de la représentation de l'identité juive au cinéma.

Qui dit  cinéma dit Hollywood !

Devant une salle  pleine d'une cinquantaine de passionnés de culture juive mais aussi de cinéma, Xavier Nataf, a rappelé l'apport  des immigrants juifs au mythique Hollywood. Les super héros, les images mythiques des USA  furent créés par des Juifs et ont un lien direct avec la culture juive par le truchement des  grandes maison de production d'Hollywood.

Plusieurs extraits de films furent projetés et d'abord un extrait du  premier film parlant " Le Chanteur de Jazz",  premier d'une longue série de films qui utilisent les offices à la synagogue  et   la musique synagogale,  pour leur esthétique et l'émotion qui se dégage de rites séculaires.
 
D'autres films montrent les différentes façons d'être juif.

Xavier Nataf traita aussi de l'image péjorative ,  présentée comme l'image du "juif éternel", citant des chef-d'oeuvre "Les Enfants du paradis", "Les Visiteurs du soir" qui ne sont pas exempts d'antisémitisme.

La propagande nazie au cinéma , culminera  avec "Le Juif Suss" en 1940, sur ordre de Goebbels.

Aujourd'hui le cinéma israélien  dresse de façon magistrale, le portrait de plus en plus complexe d'une identité juive israélienne .
Mais c'est un autre sujet.....
 
Elise Leibowitch, responsable de la Commission  Patrimoine régionale.









Lu 964 fois


Solidarité | Droits de l'Homme | Culture | Jeunesse | Fondation Bnai Brith | Israël | Activités locales | Politique | Judaïsme | Communauté