B'NAI B'RITH FRANCE

Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)

Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

COMMUNIQUE du B’nai B’rith France


Lundi 5 Décembre 2016

Le B'nai B'rith France condamne le vote par l'O.N.U.de résolutions profondément anti-israéliennes



COMMUNIQUE du B’nai B’rith France
Le B'nai B'rith France condamne le vote anti-israélien du 30 novembre dernier par l’assemblée générale des Nations Unies qui a adopté 6 résolutions contre Israël dont une consacrée à Jérusalemqui, à l’image des résolutions de Unesco, présente le Mont du Temple comme lieu saint pour les seuls musulmans
Par exemple une des résolutions adoptées, ignorant la situation dramatique des massacres de populations civiles en Syrie par le régime, par les terroristes islamiques, par les milices du Hezbollah soutenues par l’Iran, demande à l’Etat d’Israël d’abandonner une partie de son territoire, les hauteurs du Golan, au mépris de sa sécurité et de celle des populations du Nord d’Israël.
Ces résolutions proposées par de nombreux pays arabes ont été adoptées par 147 pays sur les 193 que compte l'O.N.U., avec 7 votes contre et 8 abstentions. La majorité des pays européens présents dont la France ont voté pour ces résolutions. Les Etats-Unis et le Canada notamment se sont joints à Israël pour voter contre ces textes. L'Australie a également voté contre plusieurs de ces résolutions. Le Cameroun, le Honduras, le Vanuatu et Tonga se sont abstenus sur la totalité ou la plupart des motions.
L’O.N.U a donc une nouvelle fois raté l’occasion de montrer son indépendance en condamnant le seul pays du Moyen Orient qui s’attache à défendre et à combattre pour la défense des valeurs du monde démocratique et pour la coexistence pacifique. Une simple comptabilité des résolutions condamnant Israël démontre sans équivoque le parti pris de l’O.N.U. et discrédite cette institution, pour exemple en une année l’Etat d’Israël a été condamné 20 fois quand la Syrie ou l’Iran, dont chaque citoyen du monde en connaît les agissements, n’ont été condamnés qu’une seule fois.
Le Président de L’Assemblée Générale, Peter Thomson, par son comportement partisan a choisi ostensiblement, en portant pendant les débats un foulard marqué « Palestine » avec un kaffiyeh et un drapeau palestinien, d’influencer le vote et de dire son appartenance à un camp, celui l’hostilité à Israël. Cette attitude méprisante notamment à l’égard des victimes israéliennes du terrorisme palestinien est hautement condamnable.
Après les votes honteux à l'Unesco niant les liens entre le peuple juif et Jérusalem, Israël se retrouve une nouvelle fois face à un révisionnisme scandaleux et, tristement, nous devons faire le constat qu’une fois de plus, la France, au mépris de ses valeurs de vérité, a fait partie des pays accusateurs.
Le B'nai B'rith France condamne sans appel le vote de ces résolutions et ceux des pays qui y ont mêlé leur voix. 








Lu 458 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 9 Mai 2017 - 09:19 COMMUNIQUE du B’nai B’rith France

Mercredi 3 Mai 2017 - 12:20 COMMUNIQUE du B’nai B’rith France

Notre Histoire | Nous connaître | Nous rejoindre | Communiqués | Editoriaux | INTRANET