B'NAI B'RITH FRANCE

Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)

Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

COMMUNIQUE DU B’NAI B’RITH FRANCE


Mardi 7 Juin 2016

Le B’nai B’rith International et le B’nai B’rith France sont indignés par le concours de caricatures antisémites parrainé par l’Etat iranien et condamnent le travail du dessinateur français Zéon



Le nom du B'nai B'rith apparaît sur la clef dans le dessin du lauréat du concours de caricatures antisémites et négationnistes organisé par l'Iran; le B’nai B’rith France rappelle dans ce cadre la déclaration du Ministère des Affaires étrangères qui dans un communiqué a dit «la publication de telles caricatures est passible en France de sanctions pénales»
Le B'nai B'rith France réitère son indignation sur ce concours ignoble qui n’est qu’une nouvelle incitation de l’Iran à la haine des juifs, à l'antisémitisme et à l'antisionisme.
Le nom de B'nai B'rith apparaît dans cette «abominable» caricature qui représente une caisse enregistreuse avec un montant total d'argent égalant six millions, référence au nombre de Juifs assassinés par le régime nazi pendant l'Holocauste. Cette caricature est, comme l’a déclaré Monsieur Toner porte parole du département d’Etat des Etats-Unis, une «insulte pour la mémoire des millions de personnes qui sont mortes pendant l’Holocauste»
Le tiroir-caisse est coiffé de la porte d’entrée du camp d’Auschwitz, son compteur est arrêté sur 6 millions, le nombre de juifs assassinés par les nazis, le tiroir plein de billet porte la mention «shoah Business», les touches du tiroir-caisse portent l’inscription « Lois Fabius-Gayssot » de 1990 sur la répression des actes antisémites, et la clef pour ouvrir le tiroir porte le nom « Bnai Brith ». Avec cette dernière inscription l’auteur de cette infamie exprime aussi sa haine envers l’ONG humanitaire, le B'nai B'rith, qui a fait de la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine de l’autre un de ses combats prioritaire.
Ce concours de caricatures antisémites et négationnistes démontre une nouvelle fois comme l’a exprimé le Premier Ministre de l’Etat d’Israël que «la politique de déstabilisation et d’agression dans la région, c’est aussi une question de valeurs. Ce pays nie la Shoah, ridiculise la Shoah et prépare une nouvelle Shoah»
Zéon, le dessinateur français de 31 ans, a simplement voulu exprimer publiquement sa haine et son antisémitisme, le B'nai B'rith France appelle à la condamnation de sa publication








Lu 469 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 9 Mai 2017 - 09:19 COMMUNIQUE du B’nai B’rith France

Mercredi 3 Mai 2017 - 12:20 COMMUNIQUE du B’nai B’rith France

Notre Histoire | Nous connaître | Nous rejoindre | Communiqués | Editoriaux | INTRANET