B'NAI B'RITH FRANCE

Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)

Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Actualité du B’nai B’rith à l’UNESCO


Mercredi 14 Décembre 2016



Actualité du B’nai B’rith à l’UNESCO
Le B’nai B’rith, ONG présente à l’UNESCO, continue d’agir au quotidien face à une actualité difficile dans les relations entre l’institution internationale et Israël, sous l’action notamment de son représentant Stéphane Teicher.  Après le nouveau vote honteux du 13 octobre dernier au cours duquel les liens historiques entre le Peuple juif et Jérusalem ont à nouveau été niés sous l’initiative de nombreux pays arabes et alors que la France s’est abstenue au cours du vote, le B’nai B’rith France a immédiatement publié un communiqué de condamnation et a appelé à participer à la manifestation organisée le 27 octobre devant le Quai d’Orsay. 

Mais ces résolutions scandaleuses adoptées par le Conseil exécutif et le comité du patrimoine mondial de l'UNESCO  ont eu en définitive des effets négatifs pour leurs initiateurs et pour l’UNESCO.

Alors que dans le passé, seuls les Etats-Unis s'opposaient aux textes proposés, il y a maintenant 6 pays qui votent contre, 24 pays qui s'abstiennent, et seulement 26 pays qui votent pour au Conseil exécutif. Au comité du patrimoine mondial, 10 pays ont voté pour, 2 contre, et 8 se sont abstenus.

La politique de la Directrice générale de l'Unesco est de ne pas mettre en application les résolutions qui ne font pas l'objet d'un consensus. Les conséquences pratiques de ces votes devraient donc être limitées, ce qui n'enlève bien sûr rien  au caractère scandaleux des textes ni au vote non moins scandaleux de certains pays.

Autre conséquence, la situation financière de l’UNESCO est de plus en plus difficile: les Etats-Unis, le Japon, le Royaume Uni et Israël ont suspendu leurs contributions pour protester contre la politisation croissante de l'organisation. De plus en plus de pays comprennent que cette situation est la conséquence directe de l'admission de la Palestine à l’UNESCO, et un avertissement à toutes les organisations internationales auxquelles la Palestine essaie de se faire admettre. Aux dernières nouvelles, le prochain conseil exécutif, en avril 2017, devrait voir revenir des résolutions sur Jérusalem débarrassées de termes conflictuels... A suivre. 

Du 12 au 14 décembre, Stephane Teicher et Annie Cohen Ganouna ont participé à la conférence internationale des ONG de l’UNESCO, qui a réuni plus de 250 participants.

A noter que se dérouleront les 26 et 27 janvier prochains les manifestations qui marqueront la journée de commémoration de la Shoah à l’UNESCO. L'inscription est obligatoire mais facile. Toutes les informations vous seront transmises le moment venu.








Lu 90 fois



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 11 Juillet 2016 - 21:11 Actualité du B’nai B’rith à l’UNESCO

A propos du BBF | Les loges du Bnai Brith france | Le Bnai Brith dans le Monde | Le BB France en action | Les Dossiers du BBF | Revue de Presse