B'NAI B'RITH FRANCE

Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)

Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Accord sur le nucléaire iranien


Mercredi 15 Juillet 2015

Le B'nai B'rith France préoccupé par l’annonce de l’accord avec l’Iran exprime des doutes sur la volonté du régime iranien à respecter ses engagements



Accord sur le nucléaire iranien
Le B’nai B’rith France et son Président Serge Dahan ont accueilli avec la plus grande méfiance l’accord intervenu entre l’Iran et la communauté internationale. L'accord annoncé n'est pas de nature à effacer les véritables intentions nucléaires de l’Iran, cet accord est en réalité le report de quelques années de ce qui reste du projet iranien de se doter de l’arme nucléaire.
 
Comment ne pas être sceptique sur la volonté réelle des dirigeants iraniens de respecter les termes de cet accord alors même que pendant les négociations de Vienne, il y a quelques jours, ont été brulés à Téhéran des drapeaux américains et israéliens en appelant à la « mort » de l’Amérique, et d’Israël
 
Comment ne pas être sceptique alors que l’Iran n’a jamais renoncé à son soutien aux organisations terroristes, et à ses objectifs hégémoniques dans le golfe Persique et au Moyen-Orient
 
Comment ne pas être sceptique alors que l’Iran se déclare ouvertement l’ennemi d’Israël et appelle à éliminer de la carte du monde un état démocratique membre des Nations Unis. Cet accord, qui a été signé 70 ans après la Shoah, ne comprend pas une ligne sur l’appel répété de l’Iran à ce nouveau génocide du peuple juif.
 
Comment ne pas être sceptique alors que le Président Obama lui-même, lors de sa  déclaration solennelle à la Maison Blanche, a dit que « Cet accord n'est pas fondé sur la confiance. Il est fondé sur les vérifications.»Vérifications qui ont été, pour les Iraniens, un point essentiel tout au long de ce processus de négociation ce qui est très révélateur des craintes exprimées par tous sur le libre accès aux installations iraniennes.
 
Le B’nai B’rith regrette que la France se soit associée à un tel accord qui laisse entierss les risques concernant l’avenir d’Israël et attend désormais de tous les défenseurs des valeurs démocratiques et humanistes une vigilance extrême face aux demandes adressées à l’Iran et à l’application de leur respect.








Lu 172 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 8 Août 2017 - 23:57 COMMUNIQUE du B’nai B’rith France

Mardi 18 Juillet 2017 - 11:55 COMMUNIQUE du B’nai B’rith France

Notre Histoire | Nous connaître | Nous rejoindre | Communiqués | Editoriaux | INTRANET