B'NAI B'RITH FRANCE
Bienfaisance, Amour fraternel, Harmonie. La plus ancienne association Juive humanitaire mondiale (1843)
Facebook
Twitter
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

1987 – 2017 – Commémoration des 30 ans du procès Barbie


Mercredi 19 Juillet 2017

La région Auvergne-Rhône-Alpes commémore les 30 ans du premier procès qui s’est tenu sur le sol français de crime contre l’humanité, à savoir le procès contre Klaus Barbie. Organisées par un collectif d’associations en collaboration avec les pouvoirs publics diverses manifestations se tiennent dans notre région jusqu’au 21 novembre prochain



1987 – 2017 – Commémoration des 30 ans du procès Barbie
La première grande manifestation s’est déroulée le 11 mai dernier dans les salons de l’hôtel de ville de Lyon et réunissait plus de 500 personnes, dont 300 collégiens et lycéens de la Métropole qui , après avoir écouté le récit de la traque du ‘’boucher de Lyon’’ par les Klarsfeld,  ont pu entendre des témoignages des divers acteurs du procès : juge, procureur, avocats, témoins, victimes.
 
Puis le 14 mai au mémorial d’Izieu devait avoir lieu une journée de rencontre et d’échanges consacrée au « Procès Barbie 30 ans après- Les enfants d’Izieu, justice et mémoire »
 
La seconde grande manifestation nous a réunis le lundi 3 juillet dans la salle des pas perdus de la cour d’appel de Lyon, sur les lieux mêmes du procès pour « 30 ans après, en souvenir du jour du verdict » A cette occasion des témoignages  émouvants ont été diffusés : ceux d’une résistante et d’une jeune juive torturées par l’accusé, d’André Froissard, d’Elie Wiesel, et de la directrice de la colonie des Enfants d’Izieu dont leur déportation a été un élément décisif de la condamnation de Barbie. Il y a eu une évocation mémorielle des victimes de Barbie au travers de la lecture de leurs noms. Enfin l’énoncé du jugement a été prononcé. 
 
En relation avec ce procès et ces commémorations il faut savoir que :
- lors du procès en 1987 ce sont les sœurs et frères des loges lyonnaises regroupés au sein d’un comité de coordination mis sur pied par le frère Marc Aron qui ont assuré jour et nuit l’accueil des témoins et la réception de tous les juifs français souhaitant assister au procès assumant en quelque sorte la logistique juive de cet évènement historique
 
-  ce sont les membres du B’nai B’rith lyonnais qui depuis la fondation du Mémorial des Enfants d’izieu  à laquelle Marc Aron – lui encore - a pris une part active s’investissent beaucoup pour lui conserver sa spécificité en siégeant notamment dans son C.A.
- parmi les organisateurs et les soutiens à ces manifestations sont présents beaucoup de membres de nos loges dont la première préoccupation est la préservation de la mémoire tel que l’entend Le B’nai B’rith.








Lu 59 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Décembre 2016 - 12:39 Jumelage des Loges Bialik et Emile Zola

Paris-IDF-Lille | Grand-Est | Provence Midi-Pyrénées - Var | Côte d'Azur | Rhône-Alpes